Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Facebook : le reach et l’engagement des liens au plus bas

Rozenn Perrichot, le 3 juin 2016

Après son étude sur les audiences et l’engagement des followers sur Instagram, Locowise.com publie son enquête Facebook du mois d’avril. Et il est loin le temps où Facebook n’était qu’un simple réseau social. 43,28% des 5 000 pages analysées en avril ont eu recours à du Facebook Ads. Le nombre de pages recourant à la publicité a atteint un nombre record depuis octobre à 2015.

LocowiseFacebookApril2016Te

Avec une hausse de 50% des posts sponsorisés entre 2015 et 2016, les annonceurs payent aujourd’hui 5% de plus par annonce que l’année dernière. Un levier webmarketing qui a permis à Facebook d’augmenter son chiffre d’affaires de 33% en un an.

Les liens : moins performants que les  vidéos et les photos

Cibler une audience adéquate et disponible fait désormais partie de la stratégie des marques. Mais pour proposer quels types de contenu ? Selon les conclusions de Locowise, les liens perdent en attractivité tandis que la vidéo s’impose.

  • La croissance des « Likes » est resté stable par rapport à Mars (0,18%), marquant le pourcentage le plus élevé depuis Novembre à 2015.
  • La portée moyenne d’un post est de 10,71% de l’audience totale, accusant une baisse de 6,13% sur un mois.
  • Les vidéos enregistrent la meilleure portée (12,17% de l’audience totale), suivie par les photos (11,53%), les liens (9,32 %) et l’actualisation des statuts (5,09%).
  • L’engagement a augmenté de 2,4% en avril, touchant 5,04% des personnes atteintes. Cette hausse atteint 13,26% depuis janvier, moment où l’engagement enregistrait un taux historiquement bas.
  • Étonnamment, la mise à jour des statuts Facebook est le format qui suscite le plus d’engagement (5,4%), suivie par les vidéos et les photos (5,26%), puis par les liens (4,11%).

Le reach

visu 1

L’engagement

visu 2

Partage de liens : -43% d’engagement en moins d’un an ?

Depuis un an, Facebook connait une baisse notable des engagements internautes. Et d’après l’étude de newswhip.com, cette baisse ne se limite pas à un seul genre de site. Pour confirmer cette tendance, l’accent est mis dans leur enquête sur les 10 sites les plus influents sur le réseau social (en termes de qualité et nombre de publications). Parmi eux, on retrouve le Huffington Post et BuzzFeed, qui proposent notamment du native advertising, Le New York Times, Fox News, BBC et le Guardian, ainsi que l’India Times et le site conservateur Breitbart.

Les engagements générés par leurs contenus « web » (posts avec des liens vers le site hôte) accuse une nette chute depuis juillet 2015.

Screen-Shot-2016-05-26-at-17.29.43-768x492

 

Cette baisse ne se limite pas à un seul type d’interaction. Les « likes », type d’engagement dominant, chutent de 55% sur les 10 meilleurs sites. Les actions ont chuté de 57%, et les commentaires de près de 64%. Ces chiffres n’incluent pas les réactions Facebook récemment introduites, leurs engagements ne possédant pas encore un impact majeur sur les engagements globaux.

La vidéo à surveiller de près

Parallèlement à la baisse des engagements de Facebook sur des contenus web, les vidéos sont en nette hausse, offrant ainsi un nouveau potentiel webmarketing de poids pour les marques. Certaines ont déjà changé de stratégie pour entièrement se concentrer sur ce format.

Facebook permet la diffusion de vidéos live illimitées en durée

Quelles peuvent être les répercussions sur les autres partages de contenus ? En juillet 2015, 61 vidéos ont été publiées sur la page du Guardian, avec engagement de 4 111. Un an après, pour le même nombre de vidéos, l’engagement a doublé : 10 028 actions. Même constat pour CNN dont le nombre de vidéos publiées a progressé de 20,5% en un an, pour un engagement qui est passé de 97 330 à 2 404 137. Des résultats difficiles à ignorer.

En 2016, parmi les posts les plus partagés en avril sur les 10 sites de l’enquête, 13 étaient des vidéos (contre 3 l’année précédente).

Quels types de contenu publier pour obtenir de l’engagement ?

Au-delà de tous ces chiffres, rappelons que l’engagement n’est pas mort ! De nombreuses publications suscitent encore d’énormes partages sur Facebook. Et les internautes partagent facilement tout type de contenus : de l’actualité chaude au long form plus poussé. Un chiffre le démontre : 44% de la population des États-Unis accèdent à l’info via le réseau social.

A l’instar de Facebook qui anticipe et s’adapte aux modes de consommation des actus, les sites présents sur le réseau social doivent être conscient de la manière dont leur audience (acquise et non acquise) cherche l’information. Les mises à jour permettent aujourd’hui d’atteindre les bons lecteurs, pour peu qu’une réflexion soit faite en amont sur le type de contenu à publier selon le type d’engagement souhaité et le lectorat visé.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *