Facebook lance internet.org pour connecter l’ensemble de la population mondiale à Internet

Internet est devenu banal et quotidien pour bon nombre d’habitants des pays occidentaux. Mais dans de nombreux pays, l’accès au web est encore très compliqué voire totalement impossible. Et cela pour diverses raisons : contraintes techniques, manque d’infrastructures, censure… On estime que 5 milliards de personnes ne sont pas connectées au web en 2013. Pour y remédier, on connaissait déjà le projet Google Loon Project qui consiste à offrir un accès internet via des ballons dérivant dans la stratosphère. C’est au tour de Facebook de dévoiler son projet pour un libre accès au web partout dans le monde : internet.org

Le projet de Facebook s’appuiera sur 6 partenaires : Nokia, MaediaTek, Samsung, Ericson, Opera et Qualcomm. Les partenariats mis en place doivent permettre de construire des smartphones à prix cassé et utilisables dans des contrées où l’électricité n’est pas toujours accessible. Un autre point important est le travail qui sera accompli sur les technologies de compression. A l’heure actuelle, l’Internet mobile est particulièrement gourmand en data, un postulat qui pourrait donc rapidement changer sous l’impulsion d’internet.org. Enfin, il y aura un vrai « partenariat » global entre opérateurs, constructeurs, développeurs… afin d’offrir les meilleurs services.

Ces aspects techniques résolus devraient permettre le déploiement d’internet partout dans le monde. Mark Zuckerberg détaille ce plan philanthropique dans un billet mis en ligne sous le titre « L’accès au web est-il un droit de l’homme » ? Une question de fond donc.

Si le projet est présenté comme étant purement philanthropique, il est évidemment aussi très important en terme de business et d’image. Les 5 milliards de personnes non connectées sont autant de cibles publicitaires pour l’instant inaccessibles. C’est aussi un potentiel réservoir de croissance gigantesque pour Facebook, les constructeurs et les opérateurs mobiles. Notons que Facebook aurait déjà investi 1 milliard de dollars dans différentes initiatives visant à faciliter l’accessibilité à son service. Et pour répondre aux critiques, Facebook se justifie avec un argument totalement cynique mais plein de vérité : les 5 milliards de personnes non connectées rapporteront moins que le milliard déjà connecté pendant encore très longtemps…

Pour juger par vous-même de l’essence du projet, vous pouvez vous rendre sur la page internet.org (en français) ou sur le dernier billet mis en ligne par le fondateur de Facebook. Et à l’heure où les mouvement citoyens et politiques semblent s’appuyer sur le net, la question posée par Mark Zuckerberg est plus que jamais d’actualité. Reste à savoir où s’arrêtera la porosité entre géants du net et grandes causes mondiales, ces derniers se substituant de plus en plus souvent aux gouvernements pour réguler certains aspects politiques et sociaux.

Via Techrunch

internet.org

Commentaires

  1. Simon
    21 août 2013 - 12h06

    Salut,
    Comme je le disais en réponse sur Twitter je pense que l’idée est louable. Mais cette opération est selon moi, un moyen de ratisser large en touchant toujours plus de prospects.

  2. Simon
    21 août 2013 - 16h53

    J’ai déjà prévu ma riposte à la sauce domaining #joke … clic ! ;)

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar