60 secondes sur Internet en 2014 : les chiffres clés
60-secondes-internet
La taille idéale des articles de blog et des publications sur les réseaux sociaux
taille-ideale-publication
Identité numérique

Facebook handicape-t-il nos relations sociales ?

On ne le sait que trop, les réseaux sociaux, et en particulier Facebook, altèrent la réalité. Plus exactement, les gens qui y sont présents ont une tendance naturelle à enjoliver la réalité, à se montrer sous le meilleur jour et à cultiver une image qui correspond à leur idéal personnel. A ce grand jeu de la représentation virtuelle et du culte de l’égo, qui est le grand perdant ? Peut-être les relations sociales. A moins que Facebook soit utile pour la confiance, en se faisant un catalyseur d’émotions positives et d’estime de soi ?

C’est sur ce sujet passionnant que se concentre cette infographie. Elle part de différents chiffres pour comprendre en quoi les médias sociaux et Facebook peuvent affecter nos relations dans la vraie vie. Avoir des amis virtuels et des proches, ce n’est pas exactement pareil. Mais les deux peuvent se cannibaliser à certains moments. 24% des utilisateurs déclarent ainsi avoir raté des moments importants en essayant de les partager en ligne. A trop vouloir montrer que notre vie est formidable, on peut parfois oublier de profiter de l’instant.

Sans rentrer dans les détails des informations de l’infographie (vous pourrez les voir par vous-même), les conclusions sont sans doute la partie la plus intéressante. Les vrais amis ont des « utilités » différentes des contacts virtuels. Si les premiers sous-tendent plus d’interdépendance, d’échanges plus profonds, d’engagement et de compréhension, les deuxièmes se rattrapent d’une autre manière. Ils aident à prendre confiance, à ouvrir de nouvelles amitiés et à retrouver de vieilles connaissances. Reste à savoir si le volet virtuel ne pousse pas à la solitude plus qu’il n’y remédie. 39% des utilisateurs passent plus de temps à socialiser en ligne qu’en face à face. 20% préfèrent discuter en ligne qu’en réel. Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes.

Bref, en trois mots : déconnectez-vous régulièrement. La superficialité de l’image projetée ne changera pas votre vie, le contentement se trouve dans l’instant présent. Vous aurez bien l’occasion d’exposer votre bonheur aux yeux du monde un peu plus tard. En attendant, vous pouvez aussi regarder cette infographie.

Commentaires

  1. Simon Tripnaux
    15 juin 2012 - 11h36

    L’extimité nous pend au nez comme un danger furieusement subversif … prendre en l’air est en effet un remède radical ! :)

  2. Sentulebonson
    15 juin 2012 - 13h15

    Comme pour tout ce qui nous rend addict, il faut savoir mettre certaines barrières et certaines limites.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar