Facebook, Google et Amazon sont les Avengers de l’Internet libre

Les principaux géants du web aux Etats-Unis se réunissent officiellement pour former un lobby dédié à la protection des libertés sur internet. Les entreprises concernées sont : Amazon, AOL, eBay, Expedia, Facebook, Google, IAC, LinkedIn, Monster Worldwide, Rackspace, salesforce.com, TripAdvisor, Yahoo!, et Zynga.

Intitulée la « Internet Association », la nouvelle de sa création avait déjà fuité en juillet dernier mais cette officialisation permet d’en savoir plus sur les missions de cette association. Trois axes majeurs sont défendus :

  1. La protection de la liberté sur internet : « La liberté est essentielle pour la préservation de cette plateforme ainsi que pour sa croissance économie, la création d’emploi et la liberté politique. »
  2. Encourager l’innovation et la croissance économique : « L’Internet Association soutient les régulations qui garantissent aux utilisateurs, entreprises et gouvernements la capacité de choisir librement quelles technologies et plateformes utiliser et encourager, sans que ces choix ne soient contraints outre mesure par des structures de contrôle qui ne peuvent suivre le rythme, ce qui a pour conséquence d’étouffer l’innovation. »
  3. Redonner le pouvoir aux utilisateurs : « L’Internet Association soutient les politiques qui permettent à tous les utilisateurs de tirer pleinement partie des innovations d’un produit que cette technologie met à disposition plutôt que de voir leurs choix limités par des mandats du gouvernement. »

Un contexte fondateur

Des revendications qui font bien évidemment écho aux tentatives de nombreux gouvernements de combattre le piratage en mettant en danger la liberté des utilisateurs et entreprises sur internet. On pense notamment à la SOPA, cette réglementation internationale qui a rencontré les protestations massives des internautes, mais aussi des entreprises membres de cette Internet Association.

L’association est présidé par Michael Beckerman, ancien conseiller à la Chambre de l’Energie et du Commerce, qui déclare : « Les régulateurs doivent comprendre que la préservation de la liberté est essentielle à la vitalité de l’internet même et de sa résultantes prospérité économique. »

Le projet peut paraître utopique mais l’initiative, supportée par les plus grosses entreprises du web US, est plus que louable. Espérons qu’elle soit une véritable force d’appui pour éduquer et conseiller les gouvernements, qui par peur, choisissent bien souvent la répression plutôt que l’innovation. A noter que Microsoft et Apple ne font pas (encore?) partie de la Internet Association. Aucune raison évoquée, l’avenir nous dira si les deux géants de l’informatique rejoindront le mouvement.

Une vidéo de présentation a aussi été postée qui montre que préserver les libertés sur internet, c’est aussi protéger Nyan Cat.

The Internet Association

via The Next Web

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

  1. Lynxick
    21 septembre 2012 - 14h49

    Avengers ? Faut pas pousser… comment ne pas imaginer les arrières pensées commerciales de ces soit-disant super-héros de la liberté électronique ? Ça ressemble plus à un lobby qui vit de cette « liberté » (si c’est gratuit, c’est vous le produit !) et ne tient pas à être freiné dans son élan par des contraintes (droit d’auteur, vie privée, etc).

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar