Facebook et Google garants de votre identité en Grande-Bretagne

Certifier son identité numérique par un label, la France y avait déjà pensé : c’était le projet IdéNum, tombé aux oubliettes depuis quelques mois. Si l’idée de pouvoir être authentifié sur Internet ne semble pas mauvaise en soi, les applications imaginées en pratique se révèlent souvent pas très heureuses, et rappellent davantage un fichage généralisé qu’un service destiné à simplifier la vie des citoyens.

Pour certifier l’identité de ces citoyens sur les sites gouvernementaux, la Grande-Bretagne a choisi une bien curieuse méthode. Plutôt que d’utiliser une base de données nationale, étatisée, qui évoquerait un peu trop Big Brother, le gouvernement britannique a fait le choix de faire reposer l’identification de ses citoyens sur des services privés. Et pas n’importe lesquels : si la liste définitive de ces sites sera révélée le 22 octobre prochain, des noms ont d’ores et déjà été annoncés. 01Net les énumère : il s’agit de Facebook, Google, Paypal, Microsoft, entre autres.

Ce projet, baptisé IDA, pour Identity Assurance, est un programme dont l’objectif est d’instaurer une relation de confiance sur Internet, et à limiter les risques d’usurpation d’identité. En s’identifiant à l’aide de leur compte Facebook, par exemple les citoyens britanniques pourront avoir accès aux sites du gouvernement. Permis de pêche, passeport, paiement des impôts… Autant de services qui pourront être accessibles après une identification via l’un des sites choisis.

Cette nouvelle a provoqué une polémique en Grande-Bretagne, plutôt à juste titre : peut-on ainsi confier son identification à un acteur privé ? D’autant plus quand celui-ci n’est pas vraiment connu pour son respect absolu de la confidentialité, comme c’est le cas pour Facebook. Certes, cette solution évite le recours à une base de donnée centralisée par le gouvernement, qui n’est pas non plus le rêve absolu en matière de vie privée. Mais est-ce pour autant raisonnable de s’en remettre à des services tiers ? Si le compte Facebook ou Paypal d’un utilisateur est compromis, que se passera-t-il ?

Le site du Cabinet Office britannique consacré au numérique cherche à rassurer les citoyens : le gouvernement a fait appel à des experts des questions du respect de la vie privée, et il n’y aura en aucun cas une base de données centralisées. La mise en place du dispositif, qui sera détaillé la semaine prochaine, devrait avoir lieu en avril 2013. Il sera à surveiller…

Source : 01Net

Crédit image

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar