Exemple de gestion de son identité numérique : Émilie Ogez

emilie ogezPour cette avant-dernière contribution à la semaine spéciale identité numérique, j’ai le plaisir de donner la parole à Emilie Ogez. Très active sur le web, vous pouvez retrouver ses contributions sur de nombreux blogs (dont Emilie Ogez News, suivre ses tweets ou encore découvrir ses slides. Actuellement Responsable Communication & Marketing pour le compte d’XWiki, elle expose dans ce billet la construction de son identité numérique. Un exemple instructif : elle a réussit à se rendre incontournable sur ses sujets de prédilection en moins de 3 ans. Mieux encore, cette omniprésence est à l’origine de sa dernière embauche. Bonne lecture !

Je m’appelle Émilie Ogez. Je suis blogueuse et Responsable Marketing et Communication chez XWiki. En 2006, personne ne me connaissait. Enfin, disons qu’une requête « Émilie Ogez » dans Google ne renvoyait que peu de résultats, au mieux, quelques liens vers les articles que j’avais publié dans le cadre de mon Doctorat en informatique et un profil sur LinkedIn (créé justement pour garder le contact avec les chercheurs, doctorants… rencontrés dans le cadre de ma thèse, et plutôt anglophones).

Fin 2006, j’arrive chez Hemisphère (plus tard rachetée par ITS Group). A l’époque, les blogs me sont quasiment inconnus. Je découvre le Web 2.0 grâce à quelques sympathiques « illuminés » (je leur dis d’ailleurs merci) et je me passionne pour les outils, les sites, les pratiques… On n’imagine pas que ça puisse exister… jusqu’à ce que quelqu’un vous initie, vous ouvre les portes d’un monde fabuleux (mais pas féérique non plus). Enfin bon… ce n’est pas l’objet de l’article. 🙂

savoirs en réseau

Chez Hemisphère, il y a avait un blog d’entreprise un peu à l’abandon, faute de temps : Savoirs en réseau. Par curiosité, et aussi parce qu’on me suggère de me lancer (vous connaissez le dialogue « vas-y, vas-y » à la fin du dessin animé Le Livre de la jungle ?, ben c’est ça que j’ai entendu), je commence à rédiger 1 ou 2 billets par semaine. Très vite je me prends au jeu. Je passe à 1 billet par jour, puis à plusieurs. L’animation du blog me prend de plus en plus de temps, et à la fois moins, puisque si le démarrage est difficile (il faut prendre le rythme d’écrire, trouver son style…), au bout de quelques semaines, on a vite ses repères. En parallèle, je me crée un compte sur Netvibes (mince alors, les flux RSS, c’est cool) pour faciliter ma veille, je crée des alertes Google sur des thématiques précises, un compte sur delicious (même si je ne l’alimenterai que très peu par la suite).

J’apprends qu’il existe d’autres réseaux sociaux que LinkedIn et d’autres sites permettant d’agréger son identité numérique (un bien grand mot, qui ne m’évoquait pas grand chose à l’époque). Non, c’est vrai ? Et hop, un profil sur Viadéo et sur Ziki. Facebook viendra un peu plus tard. Le plus dur, c’est de faire en sorte que ses profils soient toujours à jour. 🙂 Pour Twitter, c’est un peu spécial. Je m’y suis inscrite sans conviction pour finalement laisser tomber mon compte : c’est gadget et ça ne sert pas à grand chose. Aujourd’hui, j’ai envoyé plus de 8000 tweets et j’ai plus de 1000 followers. Comme quoi, la première impression n’est pas toujours la bonne.

Lorsque je reprends le blog Savoirs en réseau, le trafic est autour de 15 à 20 visites uniques par jour. C’est dommage de publier si personne ne peut en profiter. Je me mets donc à exploiter mes nouveaux outils pour faire de la pub pour Savoirs en réseau. Je m’inscris à des hubs sur Viadeo et des groupes sur Facebook et j’y diffuse quelques articles du blog, mais aussi toutes sortes d’informations qui peuvent intéresser les internautes. Mes contributions ont deux objectifs : celui que j’ai cité plus haut (accroître le trafic du blog) mais aussi aider les autres. J’ai un côté « bon samaritain » et altruiste. C’est sûrement ça. Si je peux aider, j’aide. Je commente de manière argumentée quelques articles d’autres blogs, je me rends visible avec MyBlogLog. Si bien que certains amis me disent : « Emilie, t’es partout ! A chaque fois qu’on arrive sur un site, on voit ta petite tête ». L’avatar est important. Choisissez-le bien et n’en changez pas fréquemment (même si certains disent que c’est bien de le changer ; ça créé une alerte dans les mini-feeds, sur Facebook par exemple).

Tout doucement, le trafic du blog augmente (je le vois bien dans Google Analytics). Je m’inscris sur Wikio. C’est une façon comme une autre de voir si le site gagne en popularité. Pour vous donner une idée de la progression, quand je quitte ITS Group en août 2008, Savoirs en réseau est dans le Top 100 des blogs High-Tech et j’ai plus de 350 visiteurs uniques par jour et 300 abonnés au flux RSS. C’est avec regret que je le quitte.

emilie ogez news

L’ouverture du blog Doppelganger.name va également jouer un rôle important dans la croissance de ma visibilité sur le Web. Je réalise à ce moment-là que je fais du personal branding sans le savoir depuis le début. Presque 1 an plus tard, je commence à être sollicitée pour intervenir ici et là en conférence. Tout démarre en fait avec le premier Barcamp Lillois en mai 2008. Ma participation à Motrech (avec Jérôme), le lancement de Samarkande, mon implication dans des groupes de discussion,… ma présence sur les réseaux au sens large sont des « moteurs ».

A la rentrée 2008, je crée un nouveau blog, cette fois personnel : Emilie Ogez News. Savoirs en réseau est toujours en ligne, mais je ne l’anime plus. Et je lance (un peu gonflé peut-être) un migration day pour que mes lecteurs me suivent. Ça démarre doucement… mais les gens suivent : merci ! J’adopte la même démarche pour ce site que pour les autres. Publication régulière, diffusion des articles sur différents canaux : réseaux sociaux, bookmarking social… Entre temps, j’ai crée un compte sur Slideshare (pour diffuser mes présentations), sur Flickr (pour partager des photos)… et je me suis mise à Twitter dont je ne peux plus me passer désormais (mon 1er réseau de veille). J’essaye aussi, en fonction du temps dont je dispose, de m’impliquer dans des groupes de travail, de lancer des initiatives…

Et vous connaissez la meilleure ? C’est grâce à cette activité que j’ai été embauchée dans ma société actuelle.

Être actif, pour être visible, pour être remarquée : tout est là. Mais il faut le faire de manière intelligente et être endurant et patient. Et surtout, il faut rester soi-même, savoir garder sa personnalité, être respectueux des autres, de leur travail, être à l’écoute. Il faut aussi, comme dans la vraie vie, savoir remercier et aider les autres. Qu’on soit sur le Web ou dans la vraie vie, les relations et les interactions sont essentielles. Elles sont au cœur de votre visibilité.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Concepteur Développeur H/F

CMRE Logiciel, Société de Services du Numérique depuis plus de 40 ans, a 3 établissements situés respectivement à Ceyzériat dans l'Ain (15km de Bourg en Bresse), Arbent (01) et Saint ...

Développeur IOS – Android H/F

Acteur de l'ingénierie informatique depuis 2005, Philaë Technologies répond aux exigences de qualité et de performance des systèmes d'information et de communication autour de 4 pôles d'innovation : AMOA / ...

Alternant Développeur Web H/F

Le CESI recrute, pour le compte d'un de ses clients, un Développeur Web H/F en alternance. Vous intégrerez en alternance la formation diplômante de responsable en ingénierie des logiciels permettant ...

Commentaires

  1. Jérôme Charron
    30 mars 2009 - 12h41

    Un bel exemple à suivre : elle est infatigable !!!
    😉

  2. BJC
    30 mars 2009 - 13h25

    Sympa cet article ! reflétant bien l’image d’Emilie dynamique et passionnée et maitrisant parfaitement son image.
    Merci à tous les deux !

  3. Véronique
    30 mars 2009 - 14h07

    Belle ITW et oui, bel exemple à suivre, je retiens tout cela, merci et je vais me mettre à lire Émilie assidument.

  4. malik
    31 mars 2009 - 16h05

    Moi ce que je fais, est que je me révèle sous d’autres personnalités et sur Facebook, je communique pas mal de n’importe quoi, j’ai plus d’amis que je n’aime pas, que j’aime, etc, histoire qu’on soit perdu dans les infos données et qu’au final on ne puisse rien savoir de moi!!!

  5. justmazé
    29 janvier 2010 - 17h26

    une très bonne démarche !

  6. Pierre-André
    3 janvier 2012 - 16h22

    C’est un jolie parcours, à suivre dans le temps … !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar