Quiz : maîtrisez-vous vraiment votre identité numérique ?
identite-numerique
Quand Google fait dans l’offre d’emploi originale
doge-job
Identité numérique

Usurpation d’identité : smartphones et médias sociaux souvent mis en cause

Les possesseurs de smartphones le savent bien : sur cet appareil se trouve la plupart une grande partie de leur vie. Accès aux boîtes mail, aux réseaux sociaux, aux comptes bancaires, aux informations personnelles… En cas de perte, on peut vite courir à la catastrophe. Effectivement, selon cette récente étude de Javelin Strategy, menée sur plus de 5000 personnes aux Etats-Unis, l’usurpation d’identité est en hausse, et notamment chez les personnes possédant un smartphone. 7 % d’entre eux ont déjà été victime d’une telle fraude, soit une incidence plus élevée que parmi le reste de la population. En tout, plus de 11 millions de personnes ont connu un vol d’identité aux Etats-Unis en 2011, soit une augmentation de 13% par rapport à l’année précédente. Cependant, les sommes dérobées (car c’est bien de cela dont il s’agit) n’ont pas connu de hausse, les fraudes étant souvent détectées plus rapidement.

usurpation d'identité

Les raisons pour lesquelles les utilisateurs de smartphones sont davantage exposés sont plutôt logiques : 32% d’entre eux y sauvegardent des informations de connexion, et 62% ne verrouillent pas leurs téléphone. En cas de perte ou de vol, on a donc instantanément accès au contenu de leur mobile… En outre, un autre risque pèse sur les possesseurs de smartphones, cette fois-ci lié aux fuites de données : 32% d’entre eux n’effectuent pas les mises à jour de leur système d’exploitation quand elles sont disponibles, rendant ainsi leurs appareils obsolètes et plus susceptibles de comporter des failles de sécurité.

Mais les utilisateurs de smartphones ne sont pas les seuls touchés par l’usurpation d’identité ! Les médias sociaux sont également un moyen facile pour usurper l’identité d’une personne, avec toutes les informations personnelles que l’on peut y partager… Les membres de LinkedIn, Google+, Twitter et Facebook ont connu davantage de vols, sans toutefois qu’un lien directe de causalité ne soit établi, indique Javelin. L’institut note tout de même que malgré les mises en garde répétées, les membres de médias sociaux laissent accessibles un nombre non négligeable de données personnelles. Par exemple, 45% d’entre eux indiquent leur date de naissance complète, une belle porte d’entrée au vol d’identité.

Javelin rappelle quelques bons conseils pour éviter ce genre de désagrément. Garder les données privées… privées, être responsable, faire attention à son usage du smartphone, signaler les problèmes rencontrés immédiatement…

Etude réalisée par Javelin Source : Buzzom

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar