Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Étude Adobe : le reach Facebook a été divisé par 2 en 1 an

Thomas Coëffé, le 16 octobre 2014

Tous les trois mois, Adobe publie une étude complète sur la publicité numérique. Elle permet de mieux cerner les résultats de la publicité en ligne, qu’elle soit effectuée sur les moteurs de recherche ou sur les réseaux sociaux. Adobe compare également les statistiques des publications organiques (gratuites) et sponsorisées (payantes) sur les réseaux sociaux. Et les résultats ne sont pas rassurants : Facebook aurait bel et bien décidé de mettre fin à la visibilité gratuite pour les marques.

adobe-q3-2014

Les principaux enseignements de l’étude Adobe sur les moteurs de recherche sont les suivants :

  • Le trafic des moteurs de recherche a augmenté de 22% cette année.
  • La part de marché de Google a diminué de 1% pour s’établir à 70%.
  • Le CTR (taux de clic) des publicités Google a augmenté de 14% cette année.
  • Le CPC (coût par clic) des publicités Google a diminué de 4% cette année.
  • Google reste le premier apporteur de trafic des sites web, avec 25% de part de marché.

Concernant Facebook, les conclusions d’Adobe sont plutôt simples. L’algorithme a bel et bien été modifié pour casser la portée organique des publications des pages Facebook. Ainsi, depuis le mois de septembre 2013, les impressions des posts Facebook non-sponsorisés ont été divisées par 2. Et dans le même temps, les impressions de publications sponsorisées progressent de 5%.

facebook-reach-2014

L’étude Adobe a le mérite de se base sur un large échantillon : 400 milliards de visites, 300 milliards d’impressions Facebook et 1 milliard d’impressions publicitaires sur les moteurs de recherche. L’intégralité de l’étude est disponible ici : Adobe Digital Index Q3 2014.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Antoine dit :

    Plus qu’une baisse du reach, j’ai plutôt remarqué une stabilisation de celui-ci malgré l’augmentation du nombre de fan. Ma page est passée de 25 000 à 50 000 et le reach (hors promotion de contenu) reste sensiblement le même.

    (Oui, ça reste une baisse de reach, mais je voulais signaler la petite nuance)

  2. Je reste toujours perplexe sur ce type d’information : quel échantillon ? Combien de pages (pour lesquelles il faut avoir les permissions Insights) ?

    Nous avons sorti une étude sur plus de 7.000 pages à l’époque, via notre outil gratuit : http://barometer.agorapulse.com

    l’infographie révélait que certaines pages avaient vu leur Reach augmenter. http://www.agorapulse.com/fr/blog/portee-organique-facebook-par-industrie-mai-2014

    J’aurai du coup, juste voulu connaître le nombre de pages analysées pour évoquer une baisse de 50%. 🙂

  3. Salut Sébastien, Adobe n’indique pas le nombre de pages analysées mais le nombre d’impressions analysées est renseigné : 300 milliards. J’imagine que ça représente pas mal de pages 😉

  4. Guillaume dit :

    Excellent article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *