Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

État des lieux des start-up IT en 2017

Ludwig Hervé, le 25 avril 2017

La société hongroise Coding Sans vient de sortir une étude sur l’univers des start-up IT en 2017. Cette étude, très complète, fait un état des lieux global des entreprises du domaine. Elle aborde de nombreux points comme les outils et langages utilisés, les méthodes de management employées, les prochaines priorités de développement, mais également les pratiques et problématiques de recrutement.

Recruter des talents, 1ère problématique des start-up IT

L’étude met le doigt sur une problématique de taille : la difficulté pour les start-up à engager de nouveaux talents. La très grosse demande générée par l’IT face au manque de candidats dans le secteur fait qu’en moyenne, il faudrait un peu plus de 7 semaines aux entreprises pour terminer leurs recrutements. Un délai assez long dans un monde en évolution constante. Face à cette problématique, les modes de recrutement les plus courants sont le recrutement en interne, le réseau professionnel, l’appel à un cabinet de recrutement et les sites internet d’offres d’emploi.

L’expérience professionnelle, 1er critère de recrutement

Le critère le plus important aux yeux des recruteurs est de loin l’expérience professionnelle du candidat, devant sa capacité à s’adapter à la culture de l’entreprise et l’évaluation de ses compétences et de sa personnalité. À noter que les diplômes obtenus arrivent à la fin du classement, déterminants dans seulement 5,51% des cas.

La qualité des missions proposées, un argument de poids

Des missions intéressantes, l’équipe en place ou la flexibilité des horaires sont les arguments qui font mouche auprès des candidats. Les stock-options arrivent en 4ème position, suivies de près par la possibilité de travailler à distance. La rémunération est l’avant dernier facteur de décision des sondés, seulement 10,24% d’entre eux trouvent en effet qu’elle joue un rôle important dans le processus de recrutement.

À noter que toujours selon l’étude, la qualité des missions et l’équipe sont également les deux meilleurs arguments des start-up pour garder leurs employés. L’attrait du produit, l’autonomie et la diversité des tâches à effectuer arrivent ensuite, la rémunération étant là encore la dernière source de motivation.

Une grande majorité des interrogés est unanime sur un point : plus de 90 % d’entre eux pensent en effet que la demande de développeurs va encore augmenter durant les 5 prochaines années.

Slack, outil N°1 pour communiquer en entreprise

En ce qui concerne les modes de communication interne, Slack est de loin l’outil le plus utilisé durant les projets devant les emails, Google Hangouts et Skype. À noter que Facebook ne se place qu’en 6ème position avec 5,56% des suffrages, les employés préférant planifier des réunions et se déplacer avant d’utiliser le réseau social.

Les nouvelles fonctionnalités, priorité N°1 des développeurs

À la question « Quelle est la priorité de développement de votre société pour les 12 prochains mois ? » Près de 45 % des employés sondés affirment qu’il s’agit de la mise au point de nouvelles fonctionnalités. Viennent ensuite la mise à l’échelle des produits, la sortie d’un MVP et l’augmentation de la performance.

Javascript, Java et Python, langages les plus utilisés

Parmi les langages informatiques les plus courants, on y apprend notamment que les plus employés sont Javascript, Java et Python, suivis par PHP & Swift, C#, Ruby et C++. Plus de 42 % des développeurs affirment également ne pas changer leurs habitudes lors des prochains mois, continuant ainsi de travailler via leur langage de prédilection.

Retrouvez les résultats de l’étude Coding Sans en la téléchargeant gratuitement ici.

Recevez nos meilleurs articles

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *