Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Enquête sur les utilisateurs de Foursquare en France

Anne-Laure Raffestin, le 5 septembre 2011

Foursquare, le réseau social de la géolocalisation, est semble-t-il pas encore très « grand public ». Si vous n’êtes pas familier avec ce site, c’est un service qui permet de signaler l’endroit où l’on se trouve, pour gagner des points et espérer un jour devenir le « maire » virtuel de ces lieux. Ludique ! Grand jeu à taille réelle pour les uns, support de plus pour raconter sa vie, outil de fichage pour les autres… Le sentiment vis-à-vis de Foursquare est bien partagé. Il pourrait tout de même devenir un support de publicité, notamment pour les lieux de commerce (un verre offert pour le maire du bar, un apéritif gratuit pour tous ceux qui « checkent » dans ce restaurant…) mais en France, rares sont les initiatives en ce sens. Finalement, dans l’hexagone, Foursquare reste encore bien méconnu

Afin de mieux cerner les utilisateurs de Foursquare en France, l’agence NiceToMeetYou lance une grande enquête en ligne. Seuls les utilisateurs du service peuvent répondre, donc si vous êtes adeptes de Foursquare, n’hésitez pas ! Que vous l’utilisiez simplement pour garder une trace de vos pérégrinations, pour suivre celles de vos amis ou pour gagner le plus de points possibles et devenir le maire incontesté de tous les endroits où vous passez, quitte à tricher (n’est-ce-pas, FmR), les résultats de l’enquête permettront de mieux connaître les usages de Foursquare en France. Répondre ne prend vraiment pas beaucoup de temps, et l’enquête est pleine d’humour. En bonus, vous pourrez gagner des goodies liés au service.

Enquête Foursquare

Répondre à l’enquête sur Foursquare en France

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. FmR dit :

    Tu es jalouse de mon don d’ubiquité, c’est pas grave. En attendant, c’est quand même toi la mayor du bureau petit scarabée !

  2. johnny dit :

    peut-être aussi que la géolocalisation n’est pas voulue, qu’elle n’est pas vécue par les citoyens comme un progrès mais une régression, un instrument de surveillance des uns par les autres. Orwell version collaborative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *