Dépôt des extensions personnalisées : les .love, .music et autres .you arrivent

Cela fait déjà un an ou presque que la nouvelle est tombée. Les extensions de noms de domaines génériques (GTLD pour Generic Top Level Domains) vont s’ouvrir et de nouvelles extensions vont arriver. Alors qu’il n’en existe pour le moment qu’une vingtaine (.com, .net, .biz…) si on excepte les extensions géographiques (.fr, .de, .be, …), le paysage web devrait bien changer à partir de 2013 avec des centaines voire des milliers de nouveautés. Un appel à candidature a été réalisé, clôturé le 12 avril dernier. C’est aujourd’hui que la liste des demandes a été rendue publique par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers).

Près de 2000 demandes ont été déposées malgré un coût d’entrée prohibitif de 185 000 dollars. On y trouve de tout. Des marques bien sûr, soucieuses de se protéger et d’assumer jusqu’au bout leur branding. Mais aussi des choses beaucoup plus génériques, comme le .you, le .like, le .love… Parmi les candidats, on retrouve de grandes entreprises du web comme Amazon (.app, .amazon, .author, .book…) ou Google (.android, .lol, .baby, .blog et une centaine d’autres). Mais aussi des entreprises plus classiques comme L’Oréal (.garnier, .hair, .beauty…). Ou des villes voire des régions soucieuses de protéger leurs traditions et leur aura (le .bzh par exemple). Notons aussi que certaines entreprises se sont créées juste pour l’occasion, et que des regroupements d’entreprises ont été opérés. C’est le cas de Gexban qui fédère plusieurs banques françaises pour acquérir le .banque. Une bonne manière d’éviter la concurrence frontale. Car bien sûr, il y a bataille pour certaines extension demandées par plusieurs entités différentes… Des enchères seront mises en place dans ces cas-là.

Les heureux propriétaires seront libres de créer leurs noms de domaine à volonté sur leur extension sans passer par des registrars. Les avantages sont évidents, avec une identification des sites visités. Le .kids pour les enfants, le .book pour les livres, le .blog pour les… Vous m’avez compris. La question qui se pose est celle de la multiplicité de ces extensions. Avec près de la moitié des noms de domaine en .com, c’est simple de mémoriser et d’accéder directement à un site. Avec plusieurs milliers d’extensions, cela risque de devenir assez vite n’importe quoi… Sans compter la censure qui sera facilitée dans certains pays. Mais cela ouvrira la porte au renouvellement des noms de domaine les plus courants, tous déjà exploités sur les principales extensions. C’est également un point positif pour la sécurité, les extensions permettront d’éviter plus facilement les tentatives de scam.

Pour ou contre, il faudra de toutes façons attendre pour en savoir plus. La mise en ligne ne commencera pas avant 2013, et il ne sera pas possible de traiter plus de 500 ou 1000 extensions par an. Espérons que cela ne devienne pas vite la foire à la saucisse. Cela risque de faire parler également en termes de SEO… Si vous avez 185 000 dollars à investir mais que vous avez raté l’occasion, rassurez-vous, d’autres sessions auront lieu. Même si les plus intéressants risquent d’être déjà partis.

La liste complète des extensions demandées

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

  1. J.Juraver
    15 juin 2012 - 0h40

    C’est intéressant quand même comme innovation car ça ne va pas seulement rendre les domain names un peu plus créatifs, ça va rendre la sémantique à ce à quoi elle appartient : y’en a marre des mon_patronyme.com pour des sites familiaux, alors que le .com est initialement imaginé pour des sites commerciaux.

    Mon_patronyme.fam ou .famille sera nettement plus encourageant pour la maturité du net.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar