Reporting : les 5 outils indispensables du community manager
sumall
Les 20 sites Internet les plus visités au bureau en 2013
20sites
Identité numérique

Vers un délit pénal de visites de sites Internet ?

La nouvelle fait froid dans le dos à tous les défenseurs d’un Internet libre. Le président sortant, en réaction aux tristes évènements de ces derniers jours à Toulouse et Montauban, souhaite renforcer la lutte contre le terrorisme. Il a donc annoncé vouloir mettre en place un délit pénal concernant la visite régulière de sites faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à la haine. Numerama relate les paroles du candidat à sa propre réélection : « Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l’apologie du terrorisme, ou véhiculant des appels à la haine ou à la violence, sera puni pénalement« .

Problème, une loi de ce type obligerait à une surveillance constante des faits et gestes des internautes français. Autrement dit, un pas vers une politique de contrôle et de surveillance qui fait froid dans le dos. Les politiques nous ont depuis longtemps habitués à des amalgames de toutes sortes et à une méconnaissance profonde du web. Mais là, on touche le fond… Si cette loi venait à être promulguée (ce qui est heureusement très peu probable), nous irions vers une surveillance de tous les instants contraire aux libertés fondamentales. Reste à voir comment cela s’effectuerait, sous forme de surveillance individuelle ou de récolte des adresses IP par les hébergeurs. Le flop Hadopi a déjà montré les limites en la matière.

Un front de révolte se met déjà en place en ligne. Informer les internautes est important, nulle doute que les réseaux sociaux joueront encore une fois un rôle de médiatisation important. Les premières réactions sur Twitter sont à la fois humoristiques et outrées. Espérons que cette déclaration ne soit pas suivie de faits. Et que les candidats à la prochaine élection présidentielle fassent l’effort de mieux s’informer, ou en tout cas de mieux s’entourer. Ce serait dommage de se réveiller un jour avec un accès au web digne de la Chine.

tweet_1.PNGtweet_2.PNGtweet_3.PNGtweet_4.PNGtweet_5.PNGtweet_6.PNGtweet_7.PNGtweet_8.PNGtweet_9.PNG

Commentaires

  1. mademoisellemin
    22 mars 2012 - 21h05

    .Et que proposeriez vous tous pour éventuellement agir contre le terrorisme? Contre des attentats? Des assassinats insoutenables? Des idées???? Pourriez vous revendiquer de votre soif de liberté internet aux familles des dernières victimes? ….

  2. Albert
    23 mars 2012 - 0h07

    Il me semble que ce délit existe déjà en ce qui concerne les sites pédophiles… Il n’invente rien… Je ne vois pas vraiment ce que ce type de loi peut apporter de plus au code pénal… Il vaudrait mieux donner les moyens aux forces de l’ordre d’effectuer leur travail que de pondre des lois qui n’ajoute pas grand chose au code pénal et qui seront très probablement peu appliquée faute de moyen. A chacun son avis..

  3. Albert
    23 mars 2012 - 0h07

    Il me semble que ce délit existe déjà en ce qui concerne les sites pédophiles… Il n’invente rien… Je ne vois pas vraiment ce que ce type de loi peut apporter de plus au code pénal… Il vaudrait mieux donner les moyens aux forces de l’ordre d’effectuer leur travail que de pondre des lois qui n’ajoute pas grand chose au code pénal et qui seront très probablement peu appliquée faute de moyen. A chacun son avis..

  4. sherlock666
    23 mars 2012 - 11h32

    à mademoisellmin : Il ne faut pas pousser. S’en prendre à la liberté des internautes pour des pseudos raisons de sécurité, c’est aberrant.
    On pourrait déjà commencer par faire quelque chose contre ces personnes qui participent à des camps entrainements organisés pas Al-Qaïda, et qui reviennent en France sans être inquiétés. Surveillés il paraît, ça n’a pas empêché mohamed merah de faire de trop nombreuses victimes.
    Et puis on pourrait aussi les laisser en taule à vie. Vraiment à vie. Pas 20 ans, et j’en sors au bout de 15, et je remet ça. Ca c’est insoutenable pour les familles.
    et toi, tu proposes quoi.

  5. mademoisellemin
    23 mars 2012 - 12h07

    Cela va de soit.. ce n’est pas cet éventuelle nouvelle loi quant à internet qui peut défier le terrorisme.Il me semble d’ailleurs avoir lu que c’etait pour renforcer la lutte. Pas de grandes idées à mon échelle c’est d’ailleurs pour ceci que ne critique pas celles des autres puis ce que je ne sais pas proposer mieux. Cela dit je ne fais pas de politique, je suis juste une française, une maman.. et je ne sens pas ma liberté atteinte par une loi comme celle proposée. Bien à vous. Mina

  6. mademoisellemin
    23 mars 2012 - 12h07

    Cela va de soit.. ce n’est pas cet éventuelle nouvelle loi quant à internet qui peut défier le terrorisme.Il me semble d’ailleurs avoir lu que c’etait pour renforcer la lutte. Pas de grandes idées à mon échelle c’est d’ailleurs pour ceci que ne critique pas celles des autres puis ce que je ne sais pas proposer mieux. Cela dit je ne fais pas de politique, je suis juste une française, une maman.. et je ne sens pas ma liberté atteinte par une loi comme celle proposée. Bien à vous. Mina

  7. Gus
    23 mars 2012 - 15h37

    Voilà encore un bel exemple de politiques qui se trouvent dans la « réaction » émotionnelle plutôt que dans la réflexion. Soupoudrer cela d’un peu de démagogie electoraliste en surfant sur l’émotion suscitée par ce drame et on obtient une proposition complètement débile, au mieux inaplicable. C’est de la législation de faits divers. Attention, je ne remets pas en cause l’horreur insoutenable de ce que nous avons vécu. Mais nous l’avons vécu par médias interposés qui ont eu l’obscénité d’en faire du sensationnel.

    Ou commence et ou s’arrête l’apologie du terrorisme? Qui délimitera ce périmètre? Qui décidera de ce qui est assimilable à du terrorisme et ce qui ne l’est pas? Sarko? Est ce que le fait de critiquer le gouvernement est du terrorisme? Pour moi non, mais pour l’ump?

    Compte tenu du fait que nous autres internautes sommes déjà considérés comme des terroristes parce qu’on tweet contre l’ump, Nadine morano, fréderic lefevre et Copé, ça promet… (vous savez bien que les internets sont au main de la propagande gauchiste, comme les médias d’ailleurs…)

    Et qu’en est il des observateurs, professeurs, scientifiques, qui se rendent sur ces sites pour cartographier les mouvements terroristes, les comprendre et informer les décideurs politiques sur les mouvances et les risques qu’ils représentent?

    A croire qu’on est tous tellement stupide qu’il suffit de se rendre sur un site terroriste pour être converti en 5 min…

    Après le 11 septembre, des millions d’américains ont acheté des Corans pour essayer de comprendre, ça ne faisait pas d’eux des terroristes, bien au contraire.

    Ca leur arrive de réfléchir de temps en temps ces gens là? Un tel amateurisme intellectuel à un tel niveau de l’état me fait froid dans le dos.

  8. Gus
    23 mars 2012 - 15h44

    « et je ne sens pas ma liberté atteinte par une loi comme celle proposée. Bien à vous. Mina »

    Aujourd’hui oui, mais demain? Puis un jour, le fait d’avoir été sur un site que vous considériez comme « normal » (et qui le sera surement) sera devenu, par la volonté de quelques huiles politiciennes et de façon totalement arbitraire, « illicite », vous vaudra la taule. L’histoire nous a démontré plusieurs fois que ces choses là arrivent.

    Restons vigilant !

  9. Claude
    27 mars 2012 - 9h58

    Sarkosy souhaite enlever le si peu de libertés qu’il reste aux français. Ce n’est pas en agissant ainsi qu’il va être réélu ce petit homme… aux petites idées.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar