Les services de l’année : Cozop, donnez du sens à Twitter

cozopFin de l’année oblige, chacun y va de son récapitulatif ou de son bilan. Meilleurs sites de l’année, tendances 2009 ou 2010, faits marquants… Il y en a pour tous les goûts. C’est pratique pour ceux qui n’ont pas eu le temps durant l’année de faire le tour des nombreuses nouveautés souvent éphémères. Un phénomène a été particulièrement marquant cette année : le recentrage de l’actualité High-tech sur un nombre de sujets très limité. Concernant les sites web, webwares et autres services, le constat ferait presque peur. Twitter, Facebook et Google concentrent la majorité des nouveautés. Entre leurs propres lancements et les applications dérivées, il reste peu de place pour les autres. Il n’y a finalement rien d’étonnant. Plus la masse d’informations à traiter est importante et plus le réflexe de se limiter aux bases coule de source. Je ne vous apprend rien, le principal changement de cette année 2009 réside dans la manière d’organiser sa veille et son accès aux informations. Les flux RSS (pour les early adopters) et les chaînes de mails ont été remplacés par les réseaux sociaux et Twitter. Résultat, on se focalise sur les canaux plus que sur le contenu. Montrez la lune à un imbécile, il regardera votre doigt…

L’information est devenue instantanée, jetable, souvent vide de sens. Le bruit est tel (notamment sur Twitter) que la hiérarchisation est devenue compliquée. Ne parlons pas de Facebook où le personnel s’immisce dans les conversations, rendant les autres types de contenus encore plus noyés dans la masse. Certes, la propagation de l’information est plus rapide que jamais. Mais sa durée de vie aussi. Dans ce contexte, comment faire pour ne pas se disperser ? Pour obtenir le contenu qui nous intéresse ? Pour ne pas perdre son temps ? Plutôt qu’un récapitulatif, j’ai choisi de mettre en avant quelques services qui méritent qu’on s’y attarde. Je commence avec mon coup de cœur de l’année : Cozop. Cet outil met le doigt là où il faut, hiérarchisant les contenus et vous apportant chaque jour un condensé de ce que vous devez lire. Rien de révolutionnaire, de bling-bling ou de hype, juste un site qui vous fait gagner du temps et qui apporte du sens.

J’avais déjà eu un coup de cœur pour Twittertim.es qui se base sur le même principe. Les deux sites se basent sur Twitter, sur lequel il faut avoir obligatoirement un compte. Ce dernier est sans conteste le phénomène de l’année, je ne pense pas que ce soit la peine de revenir dessus… Un petit coup d’œil à l‘ebook que nous avons publié avec Benjamin vous en apprendra plus sur le sujet. Cozop se base sur les liens retwittés par vos contacts et les contacts de vos contacts pour vous fournir en temps réel les liens à ne pas rater. Il ne m’en fallait pas plus pour accepter avec joie la proposition de Guillaume de m’inscrire à la beta. Le service ne s’arrête d’ailleurs pas là, loin de là…

N’oublions de rendre à César ce qui lui appartient. C’est Thierry Crouzet qui est à l’origine du service. Son fonctionnement est simple : fournir une page réactualisée en temps réel mettant en avant les articles les plus populaires et intéressants du moment. De la veille collaborative donc. Il se base sur Twitter pour fonctionner. Vous n’avez pas de compte Twitter ? Dans ce cas, les résultats de votre espace personnalisé se baseront sur l’ensemble des utilisateurs du site. L’avantage est donc d’avoir des informations récentes et pertinentes qui ressortent d’un nuage de liens trop nombreux pour être tous lus. Pour vous permettre d’accéder au contenu qui vous intéresse, vous pouvez paramétrer le type de sujets que vous souhaitez voir apparaitre. Vous pouvez également régler l’importance prise par vos followers ou par les cozopeurs dans le tri des liens mis en avant.

réglages cozop
Une autre problématique est la sauvegarde des liens. Certes, il est toujours possible de vous faire une liste de favoris ou d’utiliser un site de bookmarking tel que Delicious. Mais c’est fastidieux et on oublie souvent de le faire… Cozop règle ce problème en sauvegardant tous les liens que vous considérez comme intéressants. Mieux, Cozop garde en mémoire les sites cibles pour vous permettre d’y voir plus clair du côté des créateurs de contenus. Un service de favoris automatique, c’est toujours bon à prendre.

cozop
Cozop propose de nombreuses autres fonctionnalités : moteur de recherche, possibilité de devenir auteur, l’accès aux tweets ayant mentionné un article… Le site est très complet, je vous laisse le découvrir. Bien sûr, cela ne reste qu’un début. Bien sûr, il est possible d’améliorer le service. Mais il pose les bases d’un élément qui sera déterminant dans les mois à venir : trier le contenu de manière pertinente pour perdre le moins de temps possible. La hiérarchisation est un enjeu plus important que jamais. Le contenant ne doit pas prendre la place du contenu ! Longue vie à Cozop et bonne chance à l’équipe qui le développe. Je vous encourage fortement à vous inscrire au service.

Le site Cozop

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

  1. pascale
    14 décembre 2009 - 16h47

    ha ben alors…, comme j’avais été référencée sans avoir été prévenue, je leur ai demandé de supprimer mon compte… J’aurais pas dû?!?!

  2. Modérateur
    14 décembre 2009 - 16h50

    @Pascale : Après c’est comme tu le sens, mais tu as vu ci-dessus tout le bien que j’en pense 😉

  3. astyouce
    14 décembre 2009 - 17h22

    Marrant je viens de leur demander de retirer mon site de leur indexation étant donné que je n’ai jamais été volontaire, et je tombe sur cet article dans mon reader ^^

    Je suis certain en effet qu’un site comme cozop est une bonne chose pour le « veilleur » cependant en tant qu’éditeur je ne peux pas être satisfait de leur manières pour plusieurs raisons:
    -d’abord mes articles repris contre ma volonté
    – lien vers la source plus que discret
    – pas de rel=canonical sur le lien

    bref une belle source de duplicate content pour ma part.

    En tant qu’éditeur cela m’apporte plus de problème que de solution. Après je ne dit pas pour un blog avec peu de lecteurs c’est peut être un moyen pour être plus lu mais quand on s’acharne sur l’acquisition de traffic qui plus est sur de la longue traine c’est un véritable probleme.

  4. Modérateur
    15 décembre 2009 - 9h58

    @Astyouce : oui, je me place du côté utilisateur/veille. Pour le reste, n’ayant jamais rencontré de problèmes avec le site, je ne peux pas juger…

  5. tcrouzet
    15 décembre 2009 - 10h03

    coZop ne reprend jamais des articles contre la volonté des auteurs. Si en tant qu’auteur tu t’inscris sur coZop on republie en intégralité, sinon on ne publie qu’un résumé de quelques lignes avec un lien explicite vers la source (en rouge sous le titre) et en fin d’article. En plus, dans les journaux, il y a aussi le lien direct vers la source. Tu veux quoi en plus astyouce ?

    Le canonical n’est pas du tout un standard… et Google s’en fiche à ma connaissance.

  6. astyouce
    15 décembre 2009 - 10h56

    Soyons clair là ou est placé le lien, il n’est pas générateur de trafic ou très peu. On doit être à vu de nez sur une police de 8… noyé entre d’autres liens. Il n’est pas non plus apporteur de référencement: toutes vos ancres étant les mêmes sur tout les billets: « accéder à la source » (ou […] en fin d’article). On ne peut pas non plus vraiment parler de contextualisation du lien.

    L’idéal à mon sens serait de mettre le lien sur le titre du billet voila ce qui serait juste.

    Pour ma part et c’était mon cas, vous repreniez effectivement un extrait. Mais je publie parfois des billets très court ou l’extrait représente presque la totalité du billet… c’est problématique.

    Concernant le canonical mieux vaut laisser parler google lui même:
    http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2009/02/specify-your-canonical.html

    Je perçois tout a fait l’intérêt d’un service comme le votre pour un « veilleur » , j’en suis un. Cependant il me semble que c’est dans votre intérêt de respecter au maximum les éditeurs de contenus, à priori ce sont eux qui vous fournissent la matière première.

    Si on regarde l’histoire des digg-like (certains diront qu’elle fut courte) ceux qui, à mon sens,sont sortis du lot sont les apporteur massifs de trafics et le « pousseur » de référencement voir les deux (digg).

    Concernant les journaux (si vous parlez des journaux papiers) le fait qu’un journal cite sa source et la facon dont il le fait, n’a pas d’influence sur le positionnement du journal sur le présentoir du vendeur il me semble. Hors la façon dont vous linkez vos source sur Cozop peut avoir cette influence, le marchand étant ici google. Et selon la façon de faire cela peut faire monter ou descendre un site sur certaines requêtes google. La plupart du temps sur des requêtes de longue traines propres à l’article et dans de rare cas les requêtes principales.

    Tout mon propos est ici de vous inciter à être du coté de ceux qui aident les éditeurs de websites/blogs plutôt que leur mettre des bâtons dans les roues. Cela dépendra de votre façon de faire. Mais on va dire que je fait partie des « éditeurs » pointilleux, tous ne sont pas comme moi, rassurez vous :p

  7. astyouce
    15 décembre 2009 - 11h15

    Au temps pour moi, après relecture, le rel=canonical n’est utile qu’en interne et non pas sur les liens externes…

  8. Marie-Aude
    16 décembre 2009 - 7h07

    Cozop est un site qui utilise de la matière sans l’accord des auteurs : il a parlé d’améliorer son moteur pour pouvoir récupérer automatiquement les articles complets dans les blogs dont le flux rss ne présente que des extraits. Faire cela, c’est aller au delà de ce que l’émetteur du flux souhaite partager.
    Et c’est souvent la croix et la bannière pour se faire supprimer de ce site.
    En tant que « caisse de résonnance » pour des auteurs ayant une faible présence sur internet et cherchant plus à diffuser leurs idées qu’à promouvoir leur site, il peut avoir une utilité. Mais il faut être conscient que ce faisant, il capture aussi une audience.
    Il y a des tas de manières plus respectueuses de la source de traiter la matière fournie, du no index, mais monsieur Th. Crouzet est parfaitement conscient des mécanismes de Google quand ils sont à son avantage.

  9. tcrouzet
    16 décembre 2009 - 7h37

    Vous dites n’importe quoi. Cozop ne publie que les résumés des articles même quand vous auteurs diffusez vos articles en intégralité. On récupère l’intégralité (vos croyez que Google le fait pas pour tout le monde — je rêve), uniquement pour les auteurs qui veulent être publiés en intégralité et qui ont des flux partiel.

    On supprime les site au plus vite… coZop n’est pas une multinationale mais une expérience menée depuis 2 ans avec laquelle on ne gagne rien.

  10. astyouce
    16 décembre 2009 - 16h03

    Effectivement Cozop n’affiche que des extraits d’articles pour les auteurs dont ils n’ont pas l’accord et ce même si le flux Rss de l’auteur est un flux complet.

    Concernant la suppression, la mienne a eu lieu en moins de 24h c’est appréciable, ce n’est pas du tout difficile de se désinscrire au contraire.

    La façon dont j’ai découvert Cozop via un verification de « duplicate content  » basique dans google ne m’a certainement pas aidé a juger positivement le service.

    Maintenant que je suis tombé sur cet article, et que j’ai eu la curiosité d’aller y voir d’un peu plus prêt je reste tout de même mitigé quant à l’intérêt qu’a un auteur d’inscrire son site sur Cozop (je n’ai pas de doute de l’utilité du service en tant qu’utilisateur, soyons clair). Mais je reste peut être victime du contexte de ma découverte.

  11. Françoise
    16 décembre 2009 - 23h01

    j’y suis aller faire un tour , j’ai utilisé un mot clé pour m’apercevoir que c’était un outil pas du tout pour moi , plus orienté vers les métiers de journalisme ou du moins une catégorie d’information ou il serais sage ne pas s’y égarer .

  12. pascale
    17 décembre 2009 - 14h50

    Pareil qu’astyouce: après lecture de ce billet, suis retournée y voir + loin, mais comme je n’avais pas apprécié le procédé (te référencer sans te demander ton avis auparavant), même si ton analyse est positive concernant cozop, je suis juste un peu refroidie pour le moment.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar