Interview : le community management de Paris Match

Pour la presse, les réseaux sociaux constituent un formidable levier : ils permettent aux lecteurs de rester informés, et aux titres de presse de diffuser leurs contenus en interaction directe avec leur audience. Dans ce cadre, pour définir sa stratégie Social Media et animer ses comptes sur les réseaux sociaux, Paris Match a fait appel à Louis Delafon. Le community manager du magazine, au profil atypique, présente aujourd’hui son parcours et ses méthodes pour fédérer les internautes. Des choix visiblement payants, puisque Paris Match accueille aujourd’hui plus de 600 000 fans et followers, toutes présences sociales confondues.

paris-match

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre activité à Paris Match ?

J’ai un parcours plutôt atypique puisque je suis issu du magistère de finance de Paris 1, qui a priori ne m’orientait pas tout à fait sur la voie du community management. Après un séjour de 18 mois en Allemagne au cours duquel j’ai pu notamment travailler dans la gestion d’actif immobiliers chez General Electric, j’ai effectué un virage à 180 degrés avec une reconversion dans le web, secteur qui m’a toujours passionné. Deux ans dans la presse en tant que CM pour le site internet Yagg et le magazine TÊTU, je suis maintenant en poste à Paris Match. Mon activité réside dans le développement de la présence de la marque sur les réseaux sociaux et l’animation des différentes communautés:

Sur quels réseaux sociaux Paris Match est-il présent ? Quelles sont les statistiques clés de ces présences ?

Nous cumulons environ 335 000 fans sur 4 pages Facebook, ce nombre a d’ailleurs tendance à augmenter de manière assez rapide (+120% sur les 6 derniers mois). Notre compte Twitter a dépassé récemment les 230 000 followers. Paris Match est aussi présent sur Google+, Instagram, Pinterest, YouTube et Dailymotion. Ce que nous pouvons constater aujourd’hui c’est qu’une part croissante des audiences du site parismatch.com provient de la sphère sociale, notamment de Facebook, mais aussi de Twitter lorsque nous révélons des informations exclusives.

paris-match-facebook

Pour quelles raisons avez-vous décidé de rejoindre les réseaux sociaux ? Quels sont les objectifs et les particularités de chaque présence ?

Comme tous les médias, nous sommes présents sur les réseaux sociaux principalement dans un souci d’audience. Facebook reste le vecteur de diffusion le plus important, l’esprit recherché y est plutôt ludique et sensationnel. Nous y privilégions les contenus à buzz aux contenus « chauds », contrairement à Twitter qui est davantage voué à l’actualité. Notre présence sur Google+ relève d’une problématique de référencement. Et nos chaînes YouTube et Dailymotion nous servent à diffuser les reportages vidéo produits par nos équipes.

Nous nous attachons à faire redécouvrir le magazine aux nouvelles générations. Il faut garder en mémoire que Paris Match est une vraie institution dans le paysage de la presse en France et couvre depuis 1949 une diversité de sujets incroyables et a suivi les personnalités de son temps, d’où son surnom d’ « album des Français ». C’est dans ce sens que nous voulons aller sur les réseaux sociaux, lorsque nous avons un sujet sur une personnalité, nous ciblons sa communauté. Récemment des artistes comme Tal ou Mika qui disposent chacun d’une communauté de fans très active, ont donné des interviews à Paris Match. Nous avons procédé en « teasant » auprès des blogs de fan clubs, l’impact a été immédiat. Plusieurs mois après nous en voyons encore les retombées.

Enfin nous souhaitons aussi marquer notre autorité sur la photo. Paris Match est historiquement lié à de grands photographes avec qui le magazine a collaboré et le titre est devenu avec les années une référence en termes de photojournalisme. Aujourd’hui nous essayons de construire une communauté de photographes autour de la marque et cela passe d’abord par Instagram qui compte de nombreux talents. Nous avons par exemple organisé plusieurs concours photo dans le but de promouvoir la diversité des sensibilités et de révéler des comptes de photographes créatifs qui n’ont peut-être pas encore l’audience qu’ils méritent. Le dernier en date, organisé en partenariat avec Canon, a rencontré un franc succès et nous a permis de gagner en audience (2300 followers en 20 jours)… Cela a été aussi l’occasion de mobiliser les rédactions print et web ainsi que le service partenariats pour promouvoir l’opération et l’activité sur les réseaux en général.

paris-match-instagram

Chez Paris Match, comment le community management est-il organisé ?

Le community management à Match dépend de la rédaction en  chef numérique. Il s’agit d’une création de poste et ma tâche est d’élaborer la stratégie sur l’ensemble des réseaux sociaux. En tant que CM il est important de bien travailler avec les différents services de l’entreprise pour mettre en avant toutes les activités de la marque. Ainsi je travaille très étroitement avec le chef de projet web et la rédaction, mais aussi le service photo/vidéo, le service promotion et partenariats, les graphistes… Pour la mise en avant de l’actu ou de reportages, mais aussi pour l’élaboration d’opérations spéciales, quiz ou concours visant à recruter des fans.

Êtes-vous en relation avec les community managers d’Europe 1 et du JDD pour établir votre stratégie sur les réseaux sociaux ?

Le JDD n’intègre pour le moment pas de community manager dans ses équipes. Nous connaissons en revanche bien les autres community manager du groupe Lagardère, dont nos amis d’Europe 1, avec qui nous échangeons régulièrement sur des thématiques propres au métier et au groupe et pour mettre en commun nos compétences.

Comment gérez-vous les commentaires, parfois passionnés, des internautes sur les réseaux sociaux?

Je dirais qu’effectivement les commentaires de nos lecteurs sont passionnés, mais dans le bon sens du terme. Match est un titre apprécié de ses lecteurs, et plutôt consensuel finalement. Quoi qu’il en soit, chacun est libre de s’exprimer dans les limites de la loi (un service de modération gère les commentaires sur la page Facebook). Si nous sommes interpellés, nous engageons toujours la conversation, et cela se passe généralement très bien. Et les retours de nos lecteurs nous sont toujours utiles pour mieux répondre à leurs attentes.

Faîtes-vous la promotion de vos présences sur le site Internet de Paris Match ? Et sur le magazine ?

Oui, et de plus en plus. Ça a été récemment le cas lors de notre dernier concours photo sur Instagram. Nous avons comptabilisé près de 2000 participations, ça a été l’occasion de remercier nos followers en publiant une sélection des meilleures photos sur le site et dans le magazine. Nous pensons à terme mettre en place plus de passerelles entre le magazine et les réseaux sociaux et valoriser ainsi d’avantage nos communautés.

Utilisez-vous les contributions de vos lecteurs, présents sur les réseaux sociaux, pour enrichir vos contenus ?

Toujours sur Instagram, il nous est arrivé de recruter des ambassadeurs postant des photos pour notre compte lors d’événements tels que la Fashion Week par exemple. Pour d’autres événements plus liés à l’actualité, cela semble compliqué à instaurer, nous sommes régulièrement sollicités, mais il nous serait difficile de relayer des photos issues d’amateurs ou tweets de lecteurs car nous devrions alors nous assurer de leur authenticité, de la source et de la véracité des informations.

Formez-vous vos collègues à l’utilisation des réseaux sociaux ? Si oui, dans quels buts ?

Il est important pour nos lecteurs de mettre un visage sur l’équipe qui compose le magazine. Chaque journaliste ou photographe est un ambassadeur potentiel de Match sur les réseaux sociaux, c’est pourquoi nous faisons en sorte que nos lecteurs puissent identifier le travail de chaque collaborateur, notamment sur Twitter et Instagram.

Quels outils utilisez-vous au quotidien ?

J’utilise Twitterfeed, Google Analytics, Facebook Insights, Xiti et Qualifio.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

  1. Pierrot
    7 mars 2014 - 17h01

    Chapeau bas pour les community managers ! Il faut être toujours à l’affût de ce que dit la communauté, l’animer, et savoir gérer des problèmes (commentaires négatifs) avec diplomatie !

  2. working mum
    9 mars 2014 - 8h26

    intéressant!! merci du partage

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar