Comment Google modifie notre mémoire

Google et mémoireIl y a quelques années, Nicholas Carr se demandait si Google nous rendait idiots. Sans aller jusqu’à nous abrutir complètement (j’espère), Internet modifie de toute façon notre rapport à l’information et à sa recherche. Mais pas seulement… C’est le thème de cette infographie, qui explique en quoi Google et ses différents services affectent notre mémoire. Tous ses outils sont en fait une extension de nos propres connaissances : avec l’agenda, Google Doc, Google Reader et les autres, c’est toute une partie de ce dont on a besoin de se souvenir qui est prise en charge. Il est donc tentant d’affirmer que cela amoindrit notre besoin de mémorisation et de mobilisation de nos connaissances, puisque tout est disponible quasi instantanément sans gros effort de notre part. Et pourtant, les conséquences peuvent aussi être positives ! L’information facilement accessible permet de vérifier rapidement nos dires, et de ne pas faire d’erreur. les données disponibles peuvent être sources d’innovation. Cepednant, attention à ne pas trop compter sur Google et ses outils en permanence : en cas d’indisponibilité, on se retrouverait perdus assez vite…

Google et mémoire

OFFRES D'EMPLOI WEB

Directeur Associé H/F

Nous recherchons pour notre client, une agence spécialisée dans le digital, un(e) :

Directeur Associé H/F

Vous serez en charge du conseil en stratégie digitale et CRM des comptes ...

Assistant Chef de Produit H/F

C3 Alternance recrute pour l'une de ses entreprises partenaire un Assistant Chef de Produit H/F en alternanceN°1 de la communication digitale locale, propose des contenus digitaux, des solutions publicitaires et ...

Community Manager H/F

Le manager e-commerce, achats et logistique développe la stratégie du site e-commerce, en décidant des différents leviers webmarketing à activer pour accroître le trafic, la notoriété et fidéliser les internautes. C'est ...

Commentaires

  1. thomasson
    28 octobre 2011 - 18h12

    Avec internet la mémorisation devenir infiniment complexe et les possibilités se trouvent multipliées. C’est comme pour la conduite, il y a besoin de moins en moins d’efforts pour de plus en plus d’objets mémorisés ce qui donne la possibilité d’une réflexion et d’une pensée qui s’étendent à tout. Mais rest à faire les choix adéquats qui correspondent à un progrès réel de notre conscience, de notes spiritualité, de notre être et non de ce qui accroît seulement notre avoir notre pouvoir et la performance de notre paraître mimétique qui donne l’illusion de la connaissance. A chacun de situer dans cette recherche duelle être/avoir et de ne pas se laisser droguer!

  2. Paradis Blanc
    9 novembre 2011 - 18h44

    Il est clair que d’avoir une bibliothèque infinie accessible en tout temps, au bout des doigts conduit à une certaine anésthésie de nos capacités de mémorisation. Cette nouvelle forme de fainéantise va surement impacter les générations futures… Difficile d’évaluer si ces impacts seront positifs ou négatifs… Mais je pencherai plutôt pour la seconde possibilité….

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar