Comment avoir plus de likes et de partages sur Facebook

Les nombreuses mises à jour de l’edgerank de Facebook, qui permettent de mettre en avant (ou pas) les updates auprès des fans ou des amis, font tourner les têtes de nombreux community managers. Car ce n’est pas parce que X personnes suivent vos mises à jour qu’elles verront toutes ce que vous écrivez ! Et le cercle est bien sur vicieux, ce serait beaucoup trop simple dans le cas contraire. Plus vos fans voient vos statuts, plus ils interagiront avec, et plus ils verront les suivants.

Si certains comme Djivan ont percé tous les secrets de l’algo, le reste des utilisateurs Facebook comme nous doivent bien se débrouiller… Heureusement, des informations circulent, se basant sur des expériences menées sur le réseau social. Dan Zarella, par exemple, a mené une étude sur 10 000 pages fans populaires, regroupant plus de 1,3 millions de posts. Le tout a été traité pour voir quels genres de statuts obtenaient le plus de retours.

Premier constat, les photos fonctionnent beaucoup mieux que le reste, comme c’était à prévoir. Décidément, Facebook n’est vraiment pas un lieu où réfléchir, mieux vaut proposer une lecture rapide et distrayante qu’une longue analyse… Les liens sont systématiquement en dernière position (bye bye l’autopromo abusive) et le texte réussit à attirer de nombreux commentaires. Concernant la longueur des posts, il faut faire soit très court soir très long. Entre les deux, les retours seront moins nombreux. Et n’oubliez pas de parler de vous (Moi, Je), Facebook est un lieu où on se regarde le nombril. Plus vous ferez référence à vous-même, et plus le nombre de likes augmentera. Étonnant, non ?

Pas de place pour la neutralité ! Pour avoir beaucoup de commentaires, soyez très négatif. Pour avoir beaucoup de likes, soyez très positifs. Vive l’emphase. Enfin, concernant l’heure et le jour, préférez la soirée (entre 18h et 21h) et le week-end, vous aurez bien plus de chances d’être vu et partagé. Et vous, quels sont vos secrets pour multiplier les interactions sur vos espaces ?

Réalisé par Dan Zarella pour Hubspot

Commentaires

  1. Declan
    19 juin 2012 - 17h01

    Merci pour ces infos, c’est très intéressant.

    Mais quelques points me laisse perplexe.

    Je devine que cette étude à été effectué sur un échantillon d’utilisateur émanant tous des Etats-Unis. Ce qui ne correspondra pas je pense aux comportements des utilisateurs français de manière exacte.

    Mais je suis interpellé par les les heures de pics d’interactivité, car beaucoup d’articles sur internet indique qu’il y a également beaucoup de trafic sur Facebook le matin et en début d’après midi, notamment le mercredi.
    Or votre article suppose que ces pics seraient soir et WE.

    Ne serais-je pas plutôt les jeunes qui interagissent plus le soir, et les tranches d’âges +25 ans la journée (personnes actives, au bureau.)

    Je pense qu’il y a une dimension de cible très importante à prendre en compte avant de définir sa stratégie social média. C’est une base en Communication. Et je pense que ces données nous permettent d’agir sur la population générale de Facebook et non selon une cible précise. Donc on ne peut utiliser ses données seulement si l’on n’a pas défini de cible, ce qui est in-envisageable en communication.

    Après libre à vous de me corriger si je me trompe, cette question donc de cible précise pour moi reste en suspens.

    Néanmoins très bon article, merci beaucoup !

  2. Frenchy Seb
    19 juin 2012 - 17h21

    Pas facile de récolter des likes car comme il est dit dans l’article, Facebook est à la base du « voyeurisme » donc logiquement une personne qui like un post c’est parce qu’elle veut montrer à la personne qui a mis le post qu’elle partage les mêmes idées ou délires (donc pour le côté communautaire, « ouai on partage les mêmes valeurs c’est trop cool). Donc développer son nombre de like passe avant tout par renforcer le lien de cohésion de sa communauté. Enfin…selon moi :)

  3. Sébastien Magro
    19 juin 2012 - 17h39

    Je suis assez d’accord avec le commentaire de Declan, la question de la cible me semble importante.

    Je suis CM d’une grande institution culturelle et j’ai observé des comportements parfois à l’encontre de ce qui est dit ici : les posts le weekend ne sont pas ceux qui nous attirent le plus de commentaires/likes, et les posts le soirs ne sont pas toujours populaire. Ceux du matin, au contraire, entre autour de 10h, le sont plus… Le moment où nos fans arrivent au bureau et commencent leur journée par un petit tour sur FB ?

    En revanche, il est clair que les photos sont plus populaires et on sait bien que l’aglorythme de FB les favorise.

    Enfin, un dernier élément : l’éternelle question du quanti/quali. Ici, le gars a étudié tout ça en chiffre (à l’exception des « commentaires neutres ») et ce n’est pas toujours pertinent. La qualité des contenus postés joue aussi beaucoup et pas toujours comme on l’imaginait. Certains contenus que, personnellement, j’estime de qualité sont parfois peu populaires, alors qu’on fait des méga-hits avec des choses que j’imaginais être plus anecdotiques.

1 commentaire supplémentaire

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar