Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Citoyens connectés, innovation sociale : vers l’innovation ouverte par Daniel Kaplan

Anne-Laure Raffestin, le 10 février 2011

Deuxième conférence à l’ordre du jour : Daniel Kaplan, délégué général de la FING, explore le thème de la ville numérique. Antoine Dupin qui nous délivre son compte rendu.

Capcom Rennes

« Citoyens connectés » Daniel Kaplan

Désolé, j’étais vraiment captivé par ses propos. J’ai noté cependant les grandes idées.

Daniel Kaplan prend la ville numérique, la ville intelligente. Elle repose sur un ensemble de process que l’on a optimisé. Elle est autonome, et marche toute seule. Cependant, il existe deux problèmes :

– Les citoyens. A Londres, par exemple, la ville a renoncé à prolonger son péage urbain après des « révoltes » car le système permettait de ficher les véhicules entrants. Il faut donc une population consentante et sage.

– La manière dont les pouvoirs publics délèguent sa gestion auprès d’autres acteurs (Cisco par exemple). Il dénonce cette industrialisation.

Pour Daniel Kaplan, la ville doit se fixer en objectif de laisser les gens contribuer, c’est à dire de ne pas faire remonter les informations et les capacités d’actions, mais bien faire descendre le tout (par exemple l’ouverture des données).

Cette mise en application se heurte à trois problèmes de l’ordre « psychologiques » qui touchent les décideurs publics.

1 – Cela fait peur. Avec l’exemple d’ouverture des données publiques, le résultat ne pourrait pas plaire à certains élus, ou être utilisé à mauvais escient.

2 – C‘est compliqué. Il va falloir répondre à nombre de questions pratiques, techniques, juridiques, organisationnelles, prix etc … C’est une vraie expertise, complexe et nécessitant différents savoir faire.

3 – Cela ne fait que commencer. Nous sommes dans la posture de l’autorité. Cette autorité ne reçoit plus le respect qui lui est dû, la proximité ne suffit plus.

Pour Daniel Kaplan, la ville numérique doit par conséquent, de ce que j’ai compris, reposer avant tout sur des dispositifs permettant d’étendre les capacités de production des citoyens, et par conséquent le rôle des communiquant joue un rôle essentiel car ils deviennent au centre du dispositif, ne sont plus dans la diffusion mais dans la conception d’outils adéquats.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. emplois au maroc dit :

    très intéressant cet article, merci pour le partage

     

  2. jeremy dumont dit :

    « Il faut donc une population consentante et sage » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *