L’évolution de l’adblocking sur desktop et sur mobile

Avec plus de 25% d’internautes qui vont bloquer les publicités cette année, les annonceurs subissent de plus en plus le phénomène de l’adblocking. Les chiffres relayés par eMarketer sont édifiants : en 2016, 69,8 millions d’Américains ont ou vont utiliser un logiciel ad block, soit un bond de 34,4% par rapport à l’année dernière. L’année prochaine, le phénomène concernera 86,6 millions d’Américains.

ad-blocking

Pour rappel, on définit par « adblocker » tout internaute qui accède à un ou plusieurs sites internet par l’intermédiaire d’un support où un logiciel antipub est installé et activé.

« Le blocage des publicités se fait au détriment de l’ensemble de l’écosystème publicitaire. Il touche principalement les éditeurs, mais aussi les marketers, les agences et d’autres acteurs dont le business dépend directement des revenus publicitaires » a déclaré Paul Verna, analyste d’eMarketer. Selon lui, « la meilleure façon pour l’industrie de lutter contre ce problème consiste à offrir des expériences publicitaires plus convaincantes, que les consommateurs ne voudront pas bloquer ».

Un phénomène qui ne se cantonne pas aux USA : 24% des Français utilisent adblock.

Les smartphones résistent au phénomène

Le blocage des publicités est davantage pratiqué sur les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables que sur les smartphones. Cette année, 90,5% des internautes américains qui utilisent un logiciel adblock ont prévu de l’installer sur leur PC, contre seulement 29,7% sur leur smartphone.

Cette différence s’explique par le fait que, sur les ordinateurs, « les tailles d’écran sont assez grandes pour contenir plusieurs annonces. Cela inclut des vidéos qui sont souvent hors de vue, mais toujours audible. Une expérience particulièrement gênant pour les utilisateurs ».

ad-blocking-devices

Autre raison pour laquelle le blocage des publicités est plus fréquent sur les ordinateurs que sur les smartphones : peu d’adblockers fonctionnent sur les apps. Toutefois, le mobile étant en passe de devenir le principal support de consommation de média, il y a fort à parier que les adblockers pour smartphones continueront à se développer. eMarketer table sur une hausse de 62,3% d’utilisateurs qui bloqueront les publicités sur leur téléphone en 2016. En Asie, l’adblocking mobile est déjà là.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet CRM H/F

22 ans d'existence, plus de 2600 collaborateurs, 137 millions d'Euros de chiffres d'affaires en 2015, Proservia, marque de ManpowerGroup, est un acteur solide et reconnu sur le marché des ESN.Spécialisés ...

Team Leader Cellule Graphique – Intégration Emailing H/F

Associant marketing, création et technologies, Publicis ETO est une agence hybride qui réunit 295 collaborateurs pour 25 millions d'€ de MB en 2015. Spécialisée dans le Marketing Client, ETO conçoit ...

Chargé de Projet Marketing H/F

Disposant d'un réseau national d'agences immobilières et membre d'un Groupe présent sur le marché immobilier depuis plus de 15 ans, son succès repose sur une innovation de logement neuf.Rattaché(e) à ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar