Emploi : les bases d’une présence en ligne efficace

aaaa.jpg On parle beaucoup des réseaux sociaux dans le recrutement, souvent pour dire tout et n’importe quoi. Leur intérêt est réel mais ne s’applique qu’à une certaine couche de la population. Et l’adoption du recrutement 2.0, censée exploser depuis deux ans, est timide. Alors que certains vendent du vent à partir de chiffres bidons et de communiqués de presse chocs (aaaaah c’est beau de vouloir baisser le chômage de 10%, encore faut-il connaître un peu le secteur que l’on aborde), il convient de relativiser les choses et de faire un bilan objectif. Oui, les réseaux sociaux ne sont qu’une ressource complémentaire en la matière, pas un outil cannibalisant les autres. Et ce n’est pas près de changer.

On ne peut tirer de bénéfices des traces professionnelles que l’on laisse que si notre stratégie sert nos objectifs et si nous tirons parti au mieux des outils. Voici donc quelques conseils sur une utilisation efficace du web dans la construction de son identité numérique et de son employabilité. Elle s’adresse aussi bien aux candidats qu’aux personnes en poste. Libre à chacun ensuite d’adapter sa manière de faire à son secteur, à son temps disponible et à ses envies. A chacun de voir s’il a la motivation et le temps nécessaires pour mener à bien ces différentes étapes !

regionsjob.gif

La base : la présence dans les CVthèques

Vous cherchez un emploi ? Votre premier réflexe doit être de vous tourner vers les jobboards, RegionsJob en tête. C’est le principal outil utilisé par les recruteurs, très loin devant les autres. Répondre aux annonces est une évidence, vous ne m’aurez pas attendu pour le faire. Mais ne négligez surtout pas les CVthèques ! Ces bases de CV en ligne sont un des passages obligés des recruteurs, et cela dans tous les secteurs. Pour optimiser votre présence, n’oubliez pas d’indiquer les mots clés importants de votre secteur sur votre CV, mais aussi votre intitulé de poste et toute mention qui pourra vous permettre d’être retrouvé. Les recherches se font par mots clés, pensez-y. Évitez donc les textes sous forme d’images qui passeront complètement inaperçu. De même pour les espaces entre les lettres, les fautes d’orthographe, les formats exotiques et tout élément qui pourra empêcher les recruteurs d’accéder à votre CV. Ce serait dommage de vous couper d’un outil de sourcing crucial pour les recruteurs ! Mettez également votre CV à jour régulièrement.

Comme pour l’utilisation des jobboards en général, ne vous éparpillez pas à vous inscrire sur des dizaines de mini-sites emploi à peine visités et très peu utilisés. Visez les plus importants et ceux spécialisés dans votre secteur. C’est ce que font les recruteurs de leur côté… RegionsJob étant un des leaders du secteur, n’oubliez pas de nous rendre visite !

La suite logique : vos profils en ligne

Deuxième étape, très simple également, ouvrir un ou plusieurs profils en ligne. Sur les réseaux professionnels bien sûr (Viadéo, LinkedIn) et pourquoi pas via un CV en ligne (Doyoubuzz). Cela ne vous prendra pas plus de quelques minutes et cela vous permettra de mettre en avant vos références, compétences et expériences. Et d’identifier et vous mettre en relation avec votre réseau ! C’est gratuit (enfin pour une utilisation basique), cela ne vous coûte rien et peut vous être utile. Aucune raison de vous priver donc. De la même manière que dans une CVthèque, pensez à bien renseigner votre profil au maximum, à utiliser les mots clés qui vous permettront d’être trouvé et de ne pas hésiter à user de synonymes. Les recruteurs utilisant ces espaces s’en servent généralement pour sourcer, autant être visible. Une arme de plus, peu chronophage (à mettre à jour quand il y a du changement), qui si elle ne révolutionnera pas le recrutement a déjà fait des heureux.

Une fois votre réseau constitué, pensez à lui envoyer des nouvelles et à partager des choses intéressantes avec lui de temps en temps. Les relations unilatérales fonctionnent rarement, si vous ne les contactez que pour qu’ils vous rendent des services, il y a peu de chances que ce soit efficace. Comme dans la vrai vie donc… Si vous avez envie d’aller plus loin, il existe des espaces de discussion qui pourront vous permettre de rencontrer des professionnels, d’échanger,, d’apprendre. Cela peut se faire ailleurs également, nous y reviendrons.

Le sourcing

Le web accueille de nombreuses communautés, à vous de trouver celle(s) qui vous correspond(ent). D’autres personnes de votre secteur d’activité sont elles aussi présentes et actives. C’est elles qu’il vous faut rencontrer. Les bénéfices potentiels sont nombreux : échanges de bonnes pratiques, conseils, informations à haute valeur ajoutée, enrichissement personnel et pourquoi pas opportunités d’emploi. Cette communauté comprend des entreprises et des particuliers. A vous d’utiliser les bons outils pour les trouver ! Blogs, sites, forums, comptes Twitter… Enrichissez votre flux RSS ou votre outil de veille pour suivre régulièrement ce qu’ils disent. Si vous vous arrêtez à cette étape, participez ! Commentez régulièrement, et écrivez pourquoi pas quelques articles que vous pourrez proposer à la publication. Rendez-vous actif et visible. C’est aussi vrai si vous êtes en poste que si vous êtes en recherche d’emploi. Entre réseau, veille et apprentissage permanent, vous avez tout à y gagner.

aidentite.JPG

Les fondations : le blog

Vous avez envie d’aller plus loin et de prendre la parole ? Ouvrez un blog ! Qu’il soit hébergé par vos soins ou ouvert sur une plateforme comme blogs.regionsjob.com, il vous permettra d’organiser votre vie professionnelle numérique. Commencez par y poster les basiques : CV (bien visible), compétences, expériences… Les débuts ressemblent généralement à un prolongement de CV, sans la contrainte de la feuille A4. N’oubliez pas de laisser un espace employeur » bien visible, qui lui permettra de vous contacter et de vérifier vos références rapidement.

Votre blog vous permettra d’héberger vos articles et réflexions dans un espace qui vous appartient. C’est la différence avec les espaces de discussion des réseaux professionnels (par exemple) qui gardent vos écrits captifs. Le blog doit dans ce cadre devenir la plaque centralisatrice de votre présence en ligne. Placez des liens (ou plutôt des icônes) vers vos différents profils, catégorisez de manière claire vos billets et bloguez régulièrement. La ligne directrice est fondamentale. Déterminez-là avec attention pour qu’elle corresponde à vos attente professionnelles. Si votre contenu est de qualité, il pourra vous être utile, vous placer en expert (si vous l’êtes bien sûr) et engendrer des discussions et des contacts. Pour en savoir plus sur l’art de bien lancer son blog, je vous conseille mon billet 8 étapes pour créer un blog professionnel efficace.

Visibilité et réseau : Twitter, Facebook, les commentaires…

Une fois votre blog en ligne et de qualité, vous voilà prêt à le publiciser. Car oui, malheureusement, vous ne serez pas forcément découvert automatiquement par vos pairs. Facebook et Twitter sont les bases de cette diffusion. Twitter vous permettra de vous forger un réseau et de vous rapprocher des personnes qui évoluent dans le même secteur que vous (cf la partie sourcing). Mais aussi de diffuser vos billets, vos actualités et votre veille, tout comme Facebook. Cette partie est importante et vient en complément de votre blog. Cela vous permettra de multiplier votre présence et vos contacts. Concernant Youtube, FlickR, Slideshare, Scribd et autres hébergeurs de contenus, ils vous permettront de toucher (légèrement) d’autres types de population, de multiplier vos traces et surtout de publier facilement tous types de médias sur votre blog.

Et surtout, ne négligez pas les autres blogs de votre secteur ! Bloguer seul dans son coin ne sert pas à grand chose et ne vous ramènera que peu de visibilité. Avoir des commentaires et des échanges sur son blog commence par faire la même chose chez les autres. Cela vous permettra de lier des contacts et de consolider votre communauté. Pensez la blogosphère comme un écosystème.

aaaa.jpg

Prolongement de la présence

Vous avez envie d’aller encore plus loin ? Une fois intégré dans l’écosystème de votre secteur, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Publications collaboratives, guest-blogging, projets divers, CV original ou décalé, opérations diverses et variées… Il est probable qu’une fois arrivé à ce point, vous aurez suffisamment compris comment fonctionne la blogosphère et les réseaux sociaux (au sens large) pour avoir des idées ! Mais comme pour le reste, cela vous demandera de réelles compétences, du contenu de qualité et des idées originales.

En conclusion, je rappelle que ces différentes manières d’agir ne sont pas une règle générale à respecter. Très conseillé si on travaille (ou si on veut travailler) dans le web, elle sont sans doute moins utile aux secteurs porteurs où les candidats sont obligés de refuser des postes régulièrement (si si, cela existe encore). Il n’y a pas de vérité absolue en la matière ! L’identité numérique est une problématique qui va continuer à prendre de l’importance, commencer à y travailler dès maintenant ne peut que vous être bénéfique à de multiples niveaux. N’hésitez pas à commenter si vous souhaitez des éclaircissements.

Source image

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar