Facebook : toutes les tailles des images du nouveau Newsfeed et des pages
logo-facebook
Instagram : 7 outils pour les community managers
instagram-logo
Identité numérique

Bug Facebook sur les messages privés : démenti de Facebook

Edit : quelques heures après l’incroyable raz-de-marée qu’a constitué l’annonce de ce bug, Facebook a offert une réponse officielle rapportée par Techcrunch. Et dément l’information : “Un petit nombre d’utilisateurs s’est inquiété après avoir cru par erreur que des messages privés s’étaient retrouvés sur leur timeline. Nos ingénieurs ont enquêté et trouvé que les messages étaient en fait de vieux posts publiés sur les murs des utilisateurs qui avaient toujours été visibles. Facebook est satisfait qu’aucune brèche de sécurité n’ai été trouvée. » Il s’agirait donc d’une hallucination collective provoquée par la panique, notre connaissance de Facebook étant plus limitée à l’époque. Une déclaration qui tranche avec les nombreux témoignages recueillis sur les réseaux sociaux. Alors, parano ou réel souci ? Impossible à prouver, ce bug (ou non) n’a pas fini de faire parler. Les deux clans sont en tout cas bien sûr d’eux si l’on en croit les conversations sur Twitter ou Facebook. Dans tous les cas, vérifier l’historique de son mur reste une bonne idée.

Message d’origine : Incroyable mais vrai ! Un bug serait actuellement observé, et ce depuis, le début d’après-midi, sur Facebook. Il pourrait gravement nuire à votre vie privée. Les messages privés envoyés de 2007 à 2009 seraient en effet désormais visibles sur votre timeline, aux yeux de tous ! Alors que vous pensiez avoir envoyé ces messages à une personne en particulier, ils seraient désormais publics. Il ne vous reste plus qu’à espérer que rien de trop intime ne se retrouve publié à votre insu, ou qu’une double vie ne vous rattrape pas. Cela risque de jaser dans les ménages ce soir… Fort heureusement, le souci ne semble pas affecter tout le monde et tous les messages.

On a du mal à expliquer ce bug que l’on espère temporaire. Erreur de manipulation chez Facebook ? Voilà qui ne devrait pas aider sa cotation en bourse. Ni les interrogations qui pèsent sur la confidentialité des données que vous y déposez. Cela a tout de même le mérite de nous faire nous interroger. Imaginez un peu le nombre d’informations sensibles que Facebook conserve ! Il est important de faire attention à ce que l’on y publie, que ce soit en privé ou en public. Il y a fort à  parier que les profils publics des célébrités et hommes politiques vont être inspectés avec soin dans les prochaines heures, à la recherche de perles. A moins que Facebook n’ai résolu le problème d’ici là ? Allez rapidement faire un tour chez vous, ce serait dommage de faire éclater des scandales pour rien…

Comment faire si c’est votre cas ?

Pas grand chose malheureusement puisque c’est un bug… Allez tout de même voir vite si cela est le cas chez vous, et si vous voyez des messages privés en public, supprimez-les au plus vite ! Autant vous éviter des problèmes… Pour vérifier, rendez-vous sur votre profil et cliquez directement sur les dates correspondantes (2007, 2008 ou 2009) sur la droite de l’écran. Vous aurez alors accès aux messages de l’époque.

Via @VelvetShadow

Commentaires

  1. Roch Courcy
    24 septembre 2012 - 18h09

    Pour votre information, les messages de 2010 et 2011 sont aussi visibles.

  2. SandrineCharron
    24 septembre 2012 - 19h49

    À en croire ce lien, ce ne serait pas la première fois ? http://www.skuggen.com/2010/05/facebook-bug-revealed-private-instant-messages/

    Disons que c’est plutôt inquiétant!

  3. Mendoza
    25 septembre 2012 - 8h17

    C’est tout de même incroyable ce genre de bug, Facebook est décidément de l’histoire ancienne pour moi !

2 commentaires supplémentaires

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar