Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital
Fermer

Bug Facebook : la CNIL plaide l’hallucination collective

Flavien Chantrel, le 2 octobre 2012

Il y a quelques jours, l’affaire du « bug Facebook » avait fait réagir de très nombreux internautes. Pour rappel, la rumeur propageait l’idée que d’anciens messages privés étaient désormais visibles sur les timelines. Des milliers de témoignages affluaient, d’abord en France, mais ensuite partout à travers le monde. Sur le site lui-même, mais aussi dans les commentaires de blogs ou par mail. La CNIL avait même été saisie par le gouvernement français. Facebook avait démenti l’information très vite, en envoyant un communiqué à Techcrunch. Non, il n’y a pas de bug, c’est simplement notre utilisation de Facebook qui évolue et notre connaissance de ses mécanismes avec. Une déclaration qui n’avait pas rassuré tout le monde pour autant. D’autant que la même avait été faite il y a quelques mois en Finlande suite à une polémique du même type.

La vie privée et la confidentialité des données sur Facebook étant déjà un sujet sensible, la firme a tenu à calmer le jeu auprès des utilisateurs français. La page officielle de Facebook France a ainsi publié dimanche dernier un post expliquant sa position. Non, aucun message privé n’a été publié. Les messages en question ont en fait été postés directement sur la page des utilisateurs il y a plusieurs années, et étaient déjà visibles de tous à l’époque. Ce ne serait donc qu’une rumeur, et Facebook en profite pour donner des conseils pour mieux protéger son profil sous forme de liens vers la FAQ.

La CNIL a validé cette thèse hier. Dans un communiqué, elle explique que « les messages incriminés par de nombreux utilisateurs de Facebook semblent être exclusivement des messages « Wall-To-Wall » (de « murs à murs ») et non des messages envoyés par l’intermédiaire de la « messagerie privée » de Facebook. Pour autant, le caractère privé du contenu de certaines des communications révélées semble indiscutable. En d’autres termes, les utilisateurs avaient l’impression d’envoyer des messages privés lorsqu’ils utilisaient la messagerie wall to wall. » Bref, une hallucination collective et une connaissance du réseau et de ses usages qui a changé.

Cela n’empêche pas certains utilisateurs de toujours croire au scandale. Peu importe, l’affaire est passée et à la vitesse où l’actualité se fait et se défait en ligne, nous risquons de ne plus beaucoup en entendre parler. Cela aura au moins eu le mérite de nous faire réfléchir à l’impact de Facebook sur nos vies personnelles et aux nombreuses informations privées que nous y publions. N’oubliez pas de faire le ménage et le tour des paramètres de confidentialité régulièrement, ce serait dommage d’attendre un bug pour vous y remettre ! Et pour finir sur une note de détente, Swan a essayé d’imaginer les causes possibles de ce bug. J’opte pour la 2 ou la 4 perso.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Conseil Assurance dit :

    Facebook et les bug c’est une histoire sans fin. En tous cas ça nous a bien amusés le jour de la rumeur 😀 Mais bon tout rentre dans l’ordre finalement

  2. Lescure dit :

    d’autres trouveront toujours à redire sur cette histoire et peuvent même témoigner mais quand on leu demande de nous montrer les messages qui ont soi-disant été dévoilés, il n’y a plus personne alors…

  3. Sentimancho dit :

    Mais lol quoi l’hallucination collective ?? Mais comment expliquer que autant de personnes aient vu les messages. Ca m’étonnerai que ce soit un hoax. Facebook et de plus en plus instable. De toute façon il suffit de regarder le cours de l’action pour avoir une idée de l’état de santé du réseau social …

  4. Flex dit :

    @Sentimancho
    Ces gens ne réfléchissent pas et utilise un service sans se poser des questions. Un message, vite je clic, je valide, hop hop hop c’est envoyé. Quant aux données personnelles, il faut être idiot/naïf pour penser qu’elle resterons personnelles une fois postées un site tel que Facebook.

    Partir du principe qu’une donnée postée sur internet peut devenir publique à tout moment (piratage, changement des conditions d’utilisation d’un service, bug, etc…) permet de se poser les bonnes questions.

    C’est tellement simple de crier au scandale mais comme le dit très justement Flavien dans son article, peut-être faut t’il réfléchir avant de publier.

    Concernant le cours de l’action, je pense qu’il a peut d’impact sur la santé du réseau car plus lié à sa monétisation qu’à son utilisation.

  5. webncie dit :

    les conseils de facebook  » pour mieux protéger son profil » … , mais c’est une plaisanterie e la part de FB !!

  6. Macintox dit :

    Sentimancho,
    Alors toi dans le genre je dis n’importe quoi t’es servis. Le cours de l’action a toujours été un problème depuis que fb est coté en bourse. ca reflette pas la santé du réseau, ses 1 milliards d’users par contre, oui… J’ai pas de compte et je suis pas pour, mais ca m’empêche pas de rester objectif. La majorité étant une bande de pigeons ne pannant rien a rien, le terme Hallucination collective est bien choisi.
    On est meme venue m’en parler a la boutique informatique ou je boss. C’est pas grave? ya pas de risque? comme si on paralait d’un virus -_-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *