Depuis des années, Google domine le marché des moteurs de recherche. Pour contrer cette hégémonie, Microsoft a présenté Bing en 2009. Et si l’outil reste marginal, il se place en deuxième ou troisième position selon les analystes, trois ans et demi après sa sortie. Selon comScore, Bing aurait tendance à progresser aux États-Unis, et représenterait 25,6% des recherches en décembre 2012.

Sur Facebook, Bing est utilisé pour certains résultats de recherche et l’arrivée du Graph Search va intensifier de facto les relations entre les deux firmes américaines puisqu’un accord en ce sens a été signé entre Microsoft et Facebook pour les recherches externes au réseau social.

Conséquence ou non de cet accord, c’est au tour de Bing d’intégrer plus de données liées aux réseaux sociaux sur ses résultats de recherche. Facebook n’est pas la seule plateforme concernée par cette refonte des SERPs, mais le réseau est clairement mis en avant.

Très bientôt, Bing va donc modifier la disposition des résultats de recherche, en découpant ses pages de résultats en trois colonnes. De gauche à droite, nous retrouverons donc :

  • Les résultats naturels, comportant les liens vers les sites pertinents aux yeux de Bing.
  • Une sorte de Knowledge Graph, regroupant des informations liées à la requête.
  • Les résultats liés aux réseaux sociaux, de Facebook à Google+.

Dans les faits, Facebook ne sera donc pas le seul réseau social intégré à Bing. Mais ses contenus devraient tout de même être privilégiés, en disposant d’une place plus importante que les autres plateformes. Vous retrouverez notamment les statuts, commentaires, check-ins et autres photos partagées avec vous. Il sera possible d’interagir directement avec le réseau social, en commentant les contenus par exemple. Twitter, Google+, et Foursquare sont également concernés.

Pour utiliser ces fonctionnalités, vous devrez attendre un peu. Selon Microsoft, elles seront disponibles dans la journée, mais il est fort probable qu’elles ne soient dans un premier temps accessibles qu’aux États-Unis. Vous pouvez cependant modifier votre pays au sein des paramètres de votre compte. Sachez également que ces résultats sociaux ne sont disponibles que si vous utilisez un compte Microsoft, et que vous autorisez explicitement le moteur de recherche à utiliser vos données Facebook. Vous pouvez le faire en quelques clics via le menu de Bing, situé en haut à droite du moteur.

Pour le moment, Microsoft n’indique pas comment intégrer les résultats liés aux autres réseaux (Twitter, Google+, Foursquare…) au sein des SERPs. Une autorisation explicite de l’utilisateur sera là aussi sans doute indispensable pour que celui-ci bénéficie de ces nouvelles fonctionnalités.

L’intégration plus forte des réseaux sociaux au sein des résultats de recherche est plutôt bien pensée, mais suffira-t-elle à motiver de nombreux internautes ?