Bien débuter sur Twitter : guide pour les novices

twitter Vous l’avez remarqué, Twitter est LE service web à la mode. Rien de vraiment nouveau, c’est le cas depuis de nombreux mois. La nouveauté repose sur l’ouverture au plus grand nombre. Auparavant limité à un public geek et spécialiste du web, le site de micro-blogging commence à intéresser le commun des internautes. La faute, entre autres, aux médias. Ces derniers le présentent souvent comme une réponse à tout. Porte-voix de la jeunesse Iranienne, accélérateur de scoops avec le crash de l’Hudson river, ou nouveau terrain de jeu des stars et des politiques… Même si l’entreprise a du mal à trouver un business model convaincant, son concept et ses applications déclinables à l’infini séduisent. L’effet boule de neige dans la transmission de l’information, l’instantanéité ou encore la possibilité de s’adresser en quelques secondes à un public nombreux et demandeur sont les atouts les plus récurrents.

Oui, mais dans les faits… Comment çà marche ? Pour en avoir parlé avec de nombreux novices, le grand public reste hermétique à cette effervescence ambiante. Un concept simple peut-être, mais difficile à concevoir vu de l’extérieur. Il a déjà fallut se mettre à Facebook, alors pourquoi tout remettre en question pour aller gazouiller ? Si Twitter peut rapidement devenir addictif, il faut pour cela franchir un premier cap. Pour preuve, 60% des utilisateurs ont abandonné avant la fin du premier mois(voir également d’autres statistiques intéressantes sur le sujet)… Pour vous aider à débuter ou tout simplement pour que vous compreniez mieux de quoi il s’agit, voici donc une présentation didactique et simplifiée du service. A vous de voir ensuite si vous adhérez ou non !

Crédit photo Boris Veldhuijzen van Zanten de The newt web

Le concept

twitter

Twitter est un mélange de messagerie instantanée et de tchat. Vous choisissez les membres dont vous souhaitez recevoir les messages. A l’inverse, d’autres utilisateurs s’inscriront à vos mis à jour et les recevront en temps réel. Du côté utilisateur, vous verrez donc dans votre fil d’actualités les derniers messages émis par les membres de votre communauté. Chaque message ne doit pas excéder les 140 caractères. Vous avez également la possibilité d’envoyer des messages privés à vos contacts. A noter que vous pouvez choisir le mode privé (ouvert uniquement à ceux que vous souhaitez) ou ouvert (visible de tous).

Rien de bien compliqué donc ! Twitter est un tchat où vous choisissez les membres qui participent. Pour aller un peu plus loin, regardez donc cette vidéo de Fadhila.

L’intérêt

Etre sur Twitter pour faire comme tout le monde n’a aucun intérêt. Il est également évident que dans l’état actuel des choses, tout le monde ne gagnerait pas à s’inscrire. Le service est chronophage et limité à un certain type de public. Oui, mais… Il est amené à se développer et si vous êtes curieux du web, vous y trouverez votre compte. J’aborderais sans doute les futurs possibles de Twitter dans un prochain billet. C’est un sujet passionnant qui ouvre des voies grand public et pratiques au quotidien. Tout cela grâce à un mode de communication qui n’a rien de révolutionnaire mais qui a le mérite de faire court et simple.

Pour faire court, l’intérêt de Twitter repose sur le triptyque liens/échanges/partage. Les liens, car c’est le ratio intérêt/longueur le plus viable. Twitter se fait du coup agrégateur et prescripteur. La majorité des twitts se composent ainsi d’une entrée en matière rapide accompagnée d’un lien. Actualité, ressource, détente… Tout y passe ! A vous d’y faire votre marché. Échanges, car être en contact avec de nombreuses personnes du monde entier réunies par des intérêts communs ne peut que vous faire avancer. Débats, informations à portée professionnelles, conseils… Et enfin partage, car Twitter peut vous permettre de faire passer les informations qui vous tiennent à coeur. Billets de votre blog, évènements, pétitions… Sans en abuser bien sûr.

Cela ne reste que quelques axes, à vous d’y trouver votre intérêt ! Voici par exemple ceux mis en avant par 4 utilisateurs interviewés par LePost :

 

Mini lexique & codes en vigueur

Comme pour chaque service populaire, des usages dérivés sont nés. Voici les principaux, accompagnés des manips de base. Ils vous permettront de mieux comprendre les messages de vos contacts et d’interagir avec eux.

  • Sur le site

Timeline : ensemble des tweets des personnes que vous suivez, qui arrivent en ordre antechronologique.

Updates : messages envoyés, forcément de moins de 140 caractères.

Followers : personne qui suivent vos mises à jour.

Following : personne dont vous suivez les mises à jour.

Direct messages ; messages privés, visibles uniquement par vous ou la personne à qui vous l’envoyez.

Replies : message à destination d’une personne en particulier, visible de tous.

  • Dans les tweets :

@pseudo : placer un arobase devant un nom d’utilisateur permet de s’adresser directement à lui. Tout vos contacts pourront voir votre message. Le message arrivera directement sur sa page « replies ». Exemple : « @jeanpierre Comment çà aujourd’hui ? »

d pseudo : un d suivi d’un espace et du nom d’un de vos contacts vous permettra de lui envoyer un message privé. Seul lui pourra le voir, il apparaitra sur sa page « Direct messages ». Exemple : « d jeanpierre mon numéro de téléphone pour samedi : 06 77 77 77 77 »

#sujet : le dièse placé devant un mot clé s’appelle un hashtag. Il signifie que votre message concerne ce sujet, et la recherche sera facilitée pour les autres utilisateurs intéressés par ce thème. Exemple : « Conférence mercredi jeudi et vendredi à Rennes sur les TIC, venez nombreux ! #tic »

RT: @pseudo : vous venez de lire un tweet intéressant ? Vous pouvez le retwitter en indiquant sa source. Pour cela, commencez par « RT @pseudo » pour indiquer l’expéditeur original puis copiez/collez son message. C’est un des moyens les plus efficaces pour rendre une information virale. Exemple : « RT @jeanpierre Ce billet est tout simplement magnifique http://blog.com/billet« .

 

Les premiers pas : se construire son réseau

twitter

Au premier abord, il est difficile pour le novice de trouver un intérêt à Twitter. Vous démarrez avec 0 followers et 0 following, il ne se passe donc rien sur votre compte. La première difficulté va donc être de vous constituer votre réseau. Si vous êtes blogueur, votre premier réflexe devra être de faire un tour sur vos favoris à la recherche de l’icône magique. Beaucoup de blogueurs sont sur le réseau de micro-blogging et l’affichent. Un petit oiseau ou une icône twitter vous permettra donc d’arriver sur leur compte et de cliquer sur « follow » pour l’ajouter à vos contacts. S’il vous connait (commentaires, échanges réguliers), il vous ajoutera logiquement rapidement et transmettra peut-être même l’info à ses contacts.

Deuxième étape, vous tourner vers des sources d’informations plus classiques. Blogs incontournables étrangers (ou français), presse écrite, comptes de marques… La montée en puissance de Twitter fait que beaucoup d’acteurs majeurs y ont déjà un compte. L’intérêt sera alors de suivre l’actualité plus facilement, notamment grâce aux nombreux liens twittés. Une sorte d’agrégateur RSS en quelque sorte.

Troisième étape, vous balader sur les comptes que vous suivez déjà. En partant de là, vous pourrez aller visiter les comptes de leurs amis et y trouver des personnes partageant vos centres d’intérêt (les amis de mes amis sont mes amis).

Enfin, si vous n’avez toujours pas trouver votre bonheur pour pouvoir commencer votre « carrière Twitter », de nombreux outils d’aide au following existent. Listes diverses, recherches par localisation des membres, par affinités… En voici trois :

Les écueils à éviter

Attention à ne pas suivre 300 comptes dans la même journée. Vous passeriez pour un spammeur et vous rendriez votre timeline illisible. Le mieux est d’y aller petit à petit ! C’est un processus qui prend du temps et qui ne finit d’ailleurs plus ou moins jamais. Obtenir une première base d’amis vous permettra de trouver un intérêt au service, d’échanger, de veiller, de vous informer… L’évolution sera ensuite naturelle.

De la même manière, évitez les outils d’ajout automatique de followings. Le piège est le même, passer pour un spammeur. Dans la même veine, les statistiques sont encore une fois trompeuses. Cela ne sert à rien de faire la course aux chiffres, avoir plus de personnes qui reçoivent vos messages ne vous fera pas devenir plus visible. La qualité importe beaucoup plus que la quantité.

N’essayez pas de suivre tout ce qui s’y dit, surtout si le nombre de personnes que vous suivez est élevé. Il faut savoir passer à côté de certaines infos… Twitter, c’est l’avènement de l’information jetable.

Pour le reste, notamment les bonnes pratiques, suivre quelques règles simples de savoir-vivre s’impose bien sûr. Échanger, ne pas tirer la couverture à soi (et à son blog), s’entraider, offrir des liens intéressants, … Avec un peu de bon sens, cela devrait venir tout seul.

 

Choisir son client

twitter

Utiliser Twitter depuis le site Internet est fort peut pratique. Cela coupe la notion de temps réel, vous devrez vous reconnecter ou mettre à jour la page régulièrement pour voir ce qui s’y passe. De nombreux « clients » Twitter vous permettent ainsi de lire vos messages et d’interagir à distance. Intégré à votre bureau ou à votre navigateur, ils vous permettront de gagner du temps et de garder Twitter en permanence en arrière fond. J’utilise personnellement Echofon, intégré à Firefox, dont je suis très content. Si vous souhaitez opter pour un autre client, il en existe de nombreux autres. En voici quelques uns avec les explications qui vont avec :

Mais aussi…

Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Des centaines (milliers ?) d’applications et d’usages accompagnent le service. Photos, liens raccourcis, classements, jeux, suggestions de followers, moteurs de recherches, sujets les plus populaires du moment, … Il s’en créé de nouveaux chaque jour. Difficile d’être exhaustif donc à ce sujet ! La pratique est le meilleur moyen d’aller plus loin, une fois les bases posées vous aurez tout le loisir d’explorer de nouveaux horizons. En attendant de nouveaux billets sur Twitter, sur ce qu’il change dans le processus de redistribution de l’information, sur ses débouchés possibles ou encore sur ses dérives, voici déjà quelques sources et pistes de réflexion intéressantes :

Un ebook est également disponible, il devrait vous intéresser :

Tirer le meilleur parti de Twitter

Et si vous souhaitez me suivre sur Twitter, une seule adresse : http://www.twitter.com/moderateur.

 

Crédit photo Luc Legay

OFFRES D'EMPLOI WEB

Chef de Projet Monétisation H/F

Cdiscount, qui sommes-nous ? Pionnier du e-commerce en France, nous n'avons eu de cesse d'évoluer pour nous adapter et anticiper les besoins et aspirations des consommateurs. En nous engageant à démocratiser ...

Concepteur Développeur C# Dot Net H/F

APSIDE, 1ère ESN indépendante de France (+2000 salariés sur + 20 agences en France et à l'international) développe son activité en 1998 sur Rennes, qui regroupe aujourd'hui près de 100 ...

Chargé de Communication H/F

Promoteur Immobilier National recrute en CDI un Chargé de Communication H/F.Au sein d'une équipe de 5 personnes et sous la responsabilité directe de la responsable marketing et communication, vous serez ...

Commentaires

  1. Matt
    1 juillet 2009 - 16h47

    Très bon article pour les débutants. Et très complet. Je faisais justement un article au sujet de Twitter ce matin, je pense que je rajouterai un lien vers le tien puisque moi c’était plutôt « Guide pour les non-novices » =).

    Sinon, j’en profite: très réussi ton nouveau design =).

  2. Cedric
    1 juillet 2009 - 17h45

    Je ne peux m’empêcher de mettre un lien vers la présentation que j’ai réalisée sur Twitter et les possibilités pour les marques : http://www.slideshare.net/cgiorgi/twitter-quelle-possibilit-pour-lkes-marques

  3. markich
    1 juillet 2009 - 19h51

    Félicitations pour ce guide très réussi.

    C’est le point de départ de tout nouveau venu sur Twitter. C’est pour cela que je le recommanderai sans hésiter. Encore une fois bravo!

    Merci 😀

  4. Kerweb
    2 juillet 2009 - 11h10

    Très bon guide simple d’accès 🙂

    Je me permet d’ajouter 2 applications en ligne très intéressantes pour éviter d’avoir à télécharger/installer une n-ième appli :
    iTweet (http://itweet.net/) et surtout mon préféré Tweetvisor (http://www.tweetvisor.com)

  5. Fronts & Résistances
    6 juillet 2009 - 23h06

    Quand la blogosphère geek commence à faire de la politique, on ne peut pas dire que cela fasse des étincelles.
    Je vous cite:

    « (…)Ces derniers le présentent souvent comme une réponse à tout. Porte-voix de la jeunesse Iranienne,(…) »

    2 catégories de personnes ont utilisé Twitter pour propager des rumeurs souvent fausses durant les troubles: les opposants expatriés et malhonnêtes (parfois dirigés par les ambassades américaines et britanniques) et les nantis du Nord de Téhéran. Aucune de ces deux classes ne correspond à la « jeunesse iranienne ».

    Cordialement

  6. Modérateur
    7 juillet 2009 - 9h31

    @ Fronts & résistances : notez la forme de la phrase, je ne prend pas parti 😉 Je ne fais que relayer la vision donnée par beaucoup à ce sujet. Bien loin de moi l’idée de parler politique ici, encore moins de faire une analyse de la situation en Iran. Et bien loin de moi également l’idée de cautionner tout ce qui se dit à ce sujet (d’où la réponse à tout).

  7. Elie
    19 août 2009 - 17h39

    Très bon récap, qui se complète très bien avec un des miens :

    http://www.webketing.fr/guide-des-premiers-pas/guide-des-premiers-pas-bien-debuter-avec-twitter/

  8. Maestris
    20 août 2009 - 22h01

    Excellent guide! Il m’a fallu longtemps pour comprendre l’intérêt des réseaux sociaux professionnels type LinkedIn ou Viadeo, je pense que twitter est le point d’union de tous les réseaux sociaux, je vais donc tenter l’aventure.

  9. Samy Kacimi
    16 décembre 2009 - 14h24

    Merci pour cet article très instructif et intérressant ! 🙂

  10. envol
    17 septembre 2010 - 2h53

    Quant à moi,je n’essaie pas encore de me créer des listes de liens
    sociaux,mais plutôt d’être lue.Car,j’ai déjà mis en ligne environ
    134 courts messages ou tweets de mon roman « la galaxie brûlée ».Mais,
    je n’arrive pas à savoir comment il pourrait être découvert par
    plein d’internautes intéressés.Or,c’est très important pour moi.
    Pourriez-vous me renseigner à ce sujet? Merci.

  11. Modérateur
    17 septembre 2010 - 9h30

    @envol : c’est la difficulté de tout producteur de contenu en ligne. Commencez par suivre d’autres gens, lancer des discussions, vous faire remarquer, tenir un blog, … La visibilité se construit sur le long terme en engageant la conversation.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar