Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

Étude démographique de Facebook : moins de jeunes, plus de seniors

Fabian Ropars, le 16 janvier 2014

Depuis le temps qu’on en parle, le phénomène semble se confirmer : les jeunes auraient tendance à quitter Facebook. Pourtant le nombre d’utilisateurs du réseau continue de croître. Cette croissance est basée sur une expansion géographique, mais aussi sur l’arrivée d’utilisateurs plus âgés. Après 9 ans d’existence, Facebook n’est plus un réseau social destiné aux étudiants early adopters, son audience s’est largement diversifiée. Pour étayer ce constat, istrategylabs a lancé une étude sur la démographie des utilisateurs et l’a comparée à leur précédente étude datant de 2011. Les chiffres sont relativement précis puisqu’ils se basent sur le « potential reach » du gestionnaire de publicités. Notons que, comme souvent dans ce genre d’étude, les chiffres concernent les USA mais ils sont assez révélateurs d’un véritable mouvement d’ensemble.

stats-jeunes-facebook

Les chiffres sont sans appel : entre janvier 2011 et janvier 2014 la part de 13-17 ans a chuté de 25%. Les 18-24 ans ont eux aussi chuté de 7,5%. Dans le même temps les 35-54 ans sont 41% de plus et les 55 ans et + explosent avec une augmentation de 80%. Evidemment, ces chiffres se ressentent aussi sur le cursus scolaire des utilisateurs. De moins en moins de lycéens et d’étudiants sont présents sur Facebook. Cette « Facebook fatigue » chez les plus jeunes n’est pas vraiment une surprise, mais ces chiffres confirment bien ce manque d’intérêt pour un réseau devenu mainstream et de plus en plus adulte.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Fred apprenti CM dit :

    Les stats US donnent une tendance intéressante.
    A-t-on un moyen de connaître les évolutions en France ?

  2. KS dit :

    Il serait intéressant d’avoir les données concernant l’ancienneté des utilisateurs : 3 ans après, une bonne part des 13-17 ans fait maintenant partie des 18-24 ans… et idem pour les autres tranches d’âge.

    Peut-être n’est-ce pas uniquement une « fatigue » chez les plus jeunes, mais un effet de génération ?

    Pas un ptit mot sur le fait que 100 000 pauvres hères sont les derniers – sur maintenant près de 200 millions d’utilisateurs, à s’intéresser à la drogue ? Pourtant c’est plutôt positif…

    Merci pour ces chiffres et ce blog !

  3. Radwan Waiss dit :

    Je trouve intéressant ces Stats sur les USA.

    Mais étant donné que je suis Djiboutiens Ne pourrait on pas avoir les données Statistiques sur les Djiboutiens?

    République de Djibouti

  4. graticiel dit :

    vous remarquerez que les droggués désertent facebook, donc facebook est plus sûr pour nos jeunes, dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *