Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

App Store et Play Store : la commission va passer de 30 à 15% pour les abonnements

Thomas Coëffé, le 9 juin 2016

Les temps sont durs pour les magasins d’applications d’Apple et de Google. Les ventes de smartphones ralentissent et les installations d’applications suivent cette tendance. Les utilisateurs installent beaucoup d’applications juste après l’achat, puis délaissent l’App Store d’Apple ou le Play Store de Google. On assiste aussi à une amélioration des technologies web et une montée en puissance des bots sur les applications de messagerie, rendant la plupart des applications obsolètes.

Comment retenir les développeurs ?

Pour inciter les développeurs à continuer leurs développements sur les magasins d’applications, Apple et Google vont opter pour la même stratégie. C’est confirmé par The Verge pour l’App Store, et c’est une info Recode pour le Play Store. Concrètement : pour les abonnements, la commission retenue par Google et Apple va passer de 30% à 15%.

apple-commission

Sur l’App Store d’Apple, les développeurs toucheront 70% des revenus la première année ; puis la commission d’Apple passera à 15%, pour permettre aux développeurs de conserver 85% de leurs revenus. Sur le Play Store de Google, la baisse de la commission sera immédiate : les développeurs toucheront directement 85% des revenus issus de leur application, à condition qu’il s’agisse d’un abonnement in-app.

De la publicité sur l’App Store

Autre nouveauté : Apple va bientôt proposer des publicités sur l’App Store. Les développeurs pourront payer pour apparaître en haut des résultats de recherche. Mais Apple l’assure : il ne partagera aucune donnée des utilisateurs avec les développeurs.

app-store-ads

Quel impact pour les utilisateurs ?

Cette nouvelle stratégie devrait permettre aux développeurs d’obtenir des revenus plus conséquents. Mais cela va également les inciter à opter pour un business model différent, basé sur un téléchargement gratuit de l’application puis de l’abonnement, comme Netflix, Spotify et les autres… Ce qui, à terme, devrait être plutôt préjudiciable pour les utilisateurs.

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *