Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

36% des Français utilisent un adblocker

Thomas Coëffé, le 23 novembre 2016

L’institut Ipsos publie les résultats d’une étude menée pour le compte de l’IAB. Objectif : mesurer l’usage des bloqueurs de publicités en France. Une étude d’ampleur, réalisée auprès de 11 701 personnes représentatives de la société.

36% des internautes Français utilisent un adblocker

Premier constat : l’usage des bloqueurs de publicité progresse très rapidement en France. En janvier 2016, la première vague de cette étude avait permis de mesurer un taux d’adoption de 30%. En novembre, 36% des Français sont équipés d’un adblocker, une augmentation de 20% en moins d’un an.

adblock-france-2016

Plus d’un jeune sur deux utilise un adblocker en France

On constate de grandes différences d’adoption entre les jeunes générations et les seniors. Plus d’un jeune de 16-24 ans sur deux utilise AdBlock ; 45% des 25-34 ans ; mais seulement 26% des internautes de plus de 60 ans.

adblock-jeunes-seniors-2016

Le mobile résiste encore et toujours aux adblockers

Seul motif de satisfaction pour les éditeurs et les annonceurs : le mobile résiste. Lorsqu’on isole la population des utilisateurs d’AdBlock :

  • 53% d’entre eux ont installé un adblocker sur un PC fixe
  • 70% ont installé un adblocker sur un PC portable
  • 12% ont installé un adblocker sur une tablette
  • 13% ont installé un adblocker sur un mobile

Ipsos et l’IAB remarquent que les jeunes sont plus à même d’installer un bloqueur de publicité sur mobile, quand les seniors sont plus nombreux à en installer un sur PC. Une tendance assez logique qui suit l’usage des devices par chaque génération.

adblock-mobile-2016

Quelles sont les revendications des adblockers ?

Ceux qui utilisent des bloqueurs de publicité demandent :

  • Moins de répétition des mêmes publicités (50%)
  • Moins d’encombrement (40%)
  • Meilleure contextualisation (37%)
  • Plus d’originalité (28%)

Tous les utilisateurs n’ont pas les mêmes attentes. Les jeunes générations pointent surtout du doigt l’encombrement des pages web et les problèmes de contextualisation, quand les seniors exigent moins de répétition.

adblock-pourquoi-2016

Pourquoi les utilisateurs désactivent AdBlock ?

Ipsos remarque, en revanche, que 9% des utilisateurs d’AdBlock en janvier ont abandonné leur bloqueur de publicité, conséquence directe des restrictions mises en place par les éditeurs ? C’est possible. 59% des répondants (+3 points) déclarent qu’ils désactivent AdBlock de temps à autre ou sur certains sites, le plus souvent sous la contrainte (84%, +35 points) et parfois par solidarité (28%, +15 points).

Les résultats de cette étude sont résumés dans cette infographie.

infographie_v2_iab_france_adblocks1

Recevez nos meilleurs articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *