60 secondes sur Internet en 2014 : les chiffres clés
60-secondes-internet
La taille idéale des articles de blog et des publications sur les réseaux sociaux
taille-ideale-publication
Identité numérique

Google pourrait abandonner Google+

meanwhileDepuis son lancement en 2011, Google+ déchaîne les passions. D’un côté, les aficionados du service, qui vantent ses mérites à longueur de journée. Et de l’autre, ses détracteurs, qui comparent régulièrement Google+ à une ville fantôme sans intérêt. Comme toujours, la vérité est souvent plus nuancée. C’est indéniable, Google Plus possède de vrais avantages sur ses concurrents, comme l’intégration de ses fonctionnalités au sein des autres services Google. La gestion des photos surpasse la plupart des concurrents. Mais dans le même temps, on ne peut pas dire que Google+ recueille le succès escompté. Si certaines communautés ciblées sont très actives, le service peine à convaincre massivement le grand public. Et hier soir, Google+ a peut-être perdu son plus grand défendeur.

Vic Gundotra, « le père de Google+ », vient d’annoncer qu’il quittait Google après 8 ans de bons et loyaux services. En soi, ce n’est pas forcément un drame, à condition qu’il soit remplacé par une personne ayant les mêmes idées et la même force de persuasion. En fait, à condition qu’il soit remplacé, tout court. Car il semblerait que Larry Page ait d’autres projets. Selon des sources concordantes, citées par Ars Technica et Techcrunch, le départ de Vic Gundotra serait plutôt une éviction, due aux échecs de la surcouche sociale de Google. De nombreux mouvements vont ainsi avoir lieu au sein des équipes dédiées (entre 1 000 et 1 200 personnes). La team dédiée aux Hangouts va rejoindre les équipes Android. Les salariés qui travaillent sur les photos vont également rejoindre les équipes Android. Les autres salariés ne sont pas encore fixés sur leur sort. La fermeture pure et simple de Google+ n’est pas directement envisagée (vu l’implémentation des services entre eux, ça paraît compliqué). Mais les ressources dédiées aux services vont être coupées. À termes, Google+ pourrait devenir le nouveau Feedburner, ou le nouveau Google Agenda. Le service resterait en ligne en l’état, sans bénéficier de support ou d’évolutions notables.

Larry Page déciderait ainsi de se concentrer sur le mobile, comme Mark Zuckerberg. Lorsqu’un internaute créé un compte Google, il est obligé fortement incité à s’inscrire sur Google+. Cette « incitation » serait supprimée très prochainement. Visiblement, l’intégration des fonctionnalités Google+ au sein des autres services Google a créé de nombreuses tensions en interne (notamment avec les équipes Gmail et YouTube, qui ont subi des évolutions décriées par leurs utilisateurs), d’où ce changement de cap décidé par Larry Page. Qu’en pensez-vous ?

Commentaires

  1. Yannis
    25 avril 2014 - 10h05

    Je trouve G+ intéressant pour les professionnels du Web comme moi, c’est l’unique intérêt à mes yeux.

  2. mygreg
    25 avril 2014 - 10h16

    Enfin ? :)

  3. Cyrille Baudemont
    25 avril 2014 - 10h18

    Oui, Google vient tout juste de lancer les +Post Ads ( https://www.google.com/+/business/brands/ads.html ) pour abandonner Google+…

  4. Abdel_k
    25 avril 2014 - 10h22

    Franchement ? Ça serait chiant et me semble très peu probable qu’ils laissent tomber Google+, vu le forcing qu’ils ont fait pour nous le faire adopter. En plus ils nous l’ont tartiné à toutes les sauces (Google+ photos, Google+ Local, Google+ for business etc.), je pense qu’on va en bouffer encore pendant un moment :)

  5. Magicyoyo
    25 avril 2014 - 10h52

    J’ai vraiment du mal a y croire. C’est trop stratégique pour Google.

  6. Sacré White
    25 avril 2014 - 10h54

    Bah si, il a été remplacé… C’est Google Dave Besbris, le « Vice President of Engineering » de Google qui le remplace ! :)

    https://plus.google.com/+YonatanZunger/posts/Li8ho6z5gDq

  7. Alexandre Santoni
    25 avril 2014 - 12h00

    Impossible aujourd’hui.

  8. Jeremy - Limber Content Marketing
    25 avril 2014 - 12h11

    J’ai du mal à croire à un abandon aussi, après qu’il y ait un changement de stratégie c’est tout à fait compréhensible, pour se rapprocher du mobile notamment, de la publicité Adwords et des fonctions collaboratives d’entreprises de Gmail et Drive car ce sont là les sources de revenu de Google n’oublions pas.

  9. Richou D. Degenne
    25 avril 2014 - 12h57

    J’ose espérer que l’avenir nous démentira ça.

  10. Adam
    25 avril 2014 - 13h03

    Perso je suis dèg, je ne l’utilisais jamais et pourtant si il venait à disparaitre, j’aurais l’impression d’avoir manquer un truk trop cool …:(

  11. Jerome
    25 avril 2014 - 13h55

    Un seul mot: DOMMAGE !

  12. Mederic
    25 avril 2014 - 14h03

    Lorsque l’on ne sera plus « obligé » de rejoindre ces services on s’y intéressera peut-être !

  13. Remi Grumeau
    25 avril 2014 - 14h36

    Vu l’enjeu stratégique, il serait TRES étonnant de voir G+ mis au placard. Ads, Gmail (vue grille), YouTube, Picasa, … mais a vouloir trop en faire, Google+ est surtout devenu hyper compliqué à prendre en main, et sa navigation n’est vraiment pas clair (on ne sait jamais où on est, ou on va et si on pourra revenir là où on est)

  14. Steve Rodrigue
    25 avril 2014 - 14h42

    Click bait!

    Mouhaha!

  15. Serge Meunier
    25 avril 2014 - 15h01

    Bonjour

    Ne peut-on pas imaginer cette pièce du puzzle en autonomie, partie intégrante d’un ensemble -avec sa dynamique- et n’ayant pas besoin de « soins » particuliers ?..

    Serge Meunier | Chambéry

  16. Georges
    25 avril 2014 - 18h31

    Excellent poisson d’avril mais fort en retard,

    Facebook sait qui nous sommes, google sait ce que l’on cherche,

    Google+ combiné à Youtube (commentaire) Adwords, Google maps… C’est beaucoup trop intéressant pour qu’ils décident de lacher prise.
    Les nouvelles statistiques que l’on peut découvrir dans analytics valent de l’or en barre pour tous les marketeurs de la planète.

    Maintenant Google+ a certainement moins besoin des ressources interne pour se développer et a atteint sa vitesse de croisière

  17. Detilly
    25 avril 2014 - 19h11

    LOL

    (J’ai rien trouvé de plus intelligent à dire et pourtant j’ai essayé.)

  18. Jean-Pierre
    25 avril 2014 - 22h54

    Le rédacteur n’a rien d’autre à faire que de reprendre le contenu d’autres sites sans réfléchir une seule seconde ou faire la moindre recherche sensée ? Contenu qui possède par ailleurs un taux de conneries assez impressionnant.

    Il suffit tout simplement de voir ce que Larry Page a dit pour comprendre que Google+ ne disparaîtra pas. Puis la succession est déjà assuré, il s’agit de vice-président de l’ingénierie pour Google+ qui va prendre le poste de Vic Gundotra.

    Et même sans informations supplémentaires ou recherches, sérieusement, vous croyez que c’est possible qu’ils abandonnent la plateforme ? Non, réfléchissons sérieusement et sortons nous les mains du slip. Google essaie, depuis 2011, de fonder une véritable identité numérique, et en plus de cela il souhaite de plus en plus « socialiser » les résultats de recherche à l’aide de l’Authorship et de l’Author Rank (nom non officiel). Ils vont pas faire marche arrière si brusquement. Et encore si on a des doutes, on pose une réflexion, on exprime des arguments, et on reprend pas les stupidités des autres sites sans rien dire.

    C’est terriblement décevant pour un blog qui semblait être spécialiste dans son domaine. Plusieurs fois déjà j’ai vu des erreurs, des imprécisions voire de véritables conneries ici. Faudrait penser à considérer que faire un blog, c’est avant tout présenter du contenu de qualité, dûment réfléchi.

    Je pense sérieusement blacklister ce site, comme je l’ai fait pour certains avaient la même attitude. Une remise en question ne ferait pas de mal, et serait même preuve d’une grande intelligence et sagesse.

    Cordialement,

    Bisou.

  19. Tom
    26 avril 2014 - 12h10

    Etonnant, mais finalement cela suit une logique financière, G+ est un produit qui pour l’instant ne rapporte rien… à moins que justement, cela soit lié à Google +Post Ads, qui va être l’occasion pour Google de monétiser ce service. Je verrai la tension plutôt de ce côté là..

  20. Jean-Christophe
    26 avril 2014 - 19h14

    Je ne pense pas que Google Plus va disparaître. Il va évoluer probablement, comme il le fait depuis le début, comme le font Facebook et les autres réseaux.
    Le problème de G+ est qu’il n’est pas compris par le grand public, qui n’a pas besoin ni envie d’un second réseau alors qu’il a déjà Facebook.
    G+ est très utilisé par les professionnels, ceux qui ont compris qu’il répondait à plusieurs de leurs besoins. Un peu comme LinkedIn dans un autre domaine.
    Curieux de voir comment tout ça va bouger néanmoins !

  21. MicheleS
    27 avril 2014 - 10h46

    Bonjour à toutes et tous
    Je viens de lire l’article, question, pourriez vous me dire si cela va changer quelque chose pour youtube, si google+ s’arrête ?
    Je ne voudrais pas perdre ma chaine youtube !
    J’espére que ma question sera claire pour vous ?
    Merci de me répondre svp ?
    A bientôt
    Michele

  22. Winael
    27 avril 2014 - 18h42

    Dans son billet pour annoncer son départ on sent plus l’envie de faire autre chose. Peut-etre de moins prenant professionnellement. (Cf le passage sur la mort d’un oncle de sa femme et l’anecdote « et ensuite ? ». Il est remplacé par son numéro 2 qui a démenti la rumeur en disant que l’article de Techcrunch était du bullshit.
    D’ailleurs Larry Page a dit : « en attendant, nous allons continuer à travailler dur afin de développer de nouvelles expériences pour le nombre toujours croissant de fans de Google+ ».
    Ce qui n’annonce pas du tout la mort de Google +

  23. Lefilsduciel
    28 avril 2014 - 3h50

    Très beau à voir fonctionner dans mon iPhone mais comme je ne comprends pas son fonctionnement je laisse tomber. Google + s’adresse t-il à une élite ou bien mon Qi serait-il en panne ? « Gogole je suis ! Merci.

  24. Thomas Coëffé
    28 avril 2014 - 10h41

    Jean-Pierre,

    Je peux comprendre certains de vos arguments, et je les accepte volontiers ; néanmoins, l’article est rédigé au conditionnel, sauf pour indiquer que la fermeture de Google+ n’est pas envisagée, où l’indicatif est logiquement employé. Ne confondons pas fermer un service et le laisser de côté. L’article est basé sur les faits relatés par Techcrunch et Ars Technica, ces sources sont clairement indiquées. En soi, ni vous ni moi ne pouvons prouver que cette réorganisation interne aura bien lieu. Mais ni vous ni moi ne pouvons non plus nous baser exclusivement sur les communiqués laconiques qui vont de soi dans ce genre de situation. Bref, nous verrons bien assez vite ce qu’il en est. C’est toujours un peu passionnel lorsqu’on parle de Google+, et c’est dommage, le sujet mériterait plus de sérénité… Bonne semaine.

  25. monkpage
    30 avril 2014 - 5h07

    analyse pertinente. Merci pour l’info. En revanche, sur l’avenir de G+, je serais moins inquiet que vous…
    Pauvre petit G+, si malade, si mauvais, si déserté ;) … l’arrêt de G+ me semble être très loin des petits papiers de Google. si la surcouche sociale n’a pas la même envergure que celle des réseaux concurrents, d’autres atouts annoncent au contraire que G+ n’est pas un service périphérique au moteur mais bel et bien son avenir. Sans parler du fait que les avantages du service actuel, sont pour l’instant incontournables comme vous le rappelez si justement dans votre article.
    Pour exemple, l’atout référencement de G+ est indiscutable. (La plupart des spécialistes SEO le confirment, une présence G+ booste de 20 à 30% la visibilité naturelle sur le moteur… ).
    Google, le moteur, la machine à cash tourne comme une horloge, le reste Larry et Sergueï (#namedropping ;) achètent à tour de bras, tout ce qui bouge dans le monde de la nanotechnologie et des intelligences artificielles. En bons transhumanistes qu’ils sont, j’ai du mal à croire, qu’ils abandonneront G+ en 2014, à l’aube de l’ère de la maturité sociale en France. 2014 n’est-il pas au social -média français, ce que l’année 2004 fut au Web ? Un petit bébé en super bonne santé, quelques mois avant l’arrivée de l’ADSL généralisée ?
    Selon toute vraisemblance, l’être hybride que Google est en train de créer avec Google +, est tout sauf un service périphérique.

  26. François Masclef
    6 mai 2014 - 11h34

    En effet, G+ n’est pas parti pour disparaitre de si tôt. Cela me paraît même improbable que cette fausse information ait réussi à percer à ce point là.

    Même contesté pour son manque de fréquentation, il n’en reste pas moins un réseau avec de l’engagement et qui grandira certainement encore beaucoup, notamment pour son intérêt en matière de visibilité et de SEO.

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar