Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

5 questions à… Nathalie de BJC

Flavien Chantrel, le 22 septembre 2008

BJC.jpgLa rubrique 5 questions fait son retour à l’occasion de la rentrée pour mettre à l’honneur les blogueurs emploi. C’est Nathalie qui a bien voulu se prêter au jeu de l’interview. Très active sur la plateforme à travers son Blog Job & Com (BJC pour les intimes), cette responsable communication installée à Marseille nous parle de ses projets professionnels, de son expérience du télétravail et de ce que son blog lui a apporté dans sa recherche d’emploi. Une personnalité à découvrir !

Tout d’abord, peux-tu nous présenter ta situation professionnelle ?
Aujourd’hui, ma situation est un peu compliquée… pas encore licenciée… et en recherche active d’un poste de Responsable de Communication sur Marseille, idéalement dans la Communication d’Entreprise plus qu’en Agence. Je fais partie des 3% des personnes qui pratiquent le télétravail depuis maintenant plus de 10 ans avec plaisir et efficacité donc travailler pour une entreprise délocalisée sur cette méthode serait le must. J’ai pratiqué pendant 14 ans la Communication sous différentes formes : institutionnelle (journal interne, plaquette, catalogues…), commerciale (recherche de sponsors, de fonds financiers, merchandising…), publicitaire (vente et achat d’encart, maquette, gestions de budget…), évènementielle (organisation et participation à des salons), oratoire (forum, conférence), journalistique en couvrant des manifestations pour des journaux municipaux…
Ces quatre dernières années ont été plus axées sur le Web avec les sites internet et blogs. J’ai créé deux blogs à titre personnel mais malheureusement je n’ai pas eu le temps d’aller au delà de l’élaboration du cahier des charges, de la charte graphique et du contenu pour le site professionnel… j’aurais tellement aimé créer ce site…
N’ayant pas été au chômage depuis plus de 10 ans, je me remets « dans le bain » pour l’instant, j’étudie les nouvelles méthodes, les nouveaux paramètres, les derniers moteurs de recherche d’emploi qui ont bien changé (les réseaux, les blogs, les cabinets de recrutements…). Je sais déjà ce que je ne veux plus faire (du Commercial) je sais ce que je veux faire (de la Communication) et surtout je sais ce que je veux par dessus tout : créer un blog entreprise. Ma réflexion est donc de savoir « comment » et « avec qui » mettre en pratique cela. Donc … je cogite et je reste à l’affut de la moindre idée.

Tu habites dans le Sud et tu as l’air très attachée à ta région. Serais-tu prête à bouger si on te proposait un poste intéressant ?
Je vais en étonner certains et me fâcher avec d’autres, mais être une Parisienne à Marseille a été un avantage pour trouver un emploi. Souvent les recruteurs m’ont avoué préférer travailler avec des « produits importés » plutôt qu’avec des « produits locaux » (sic)… Je ne m’étendrai pas sur les sous-entendus mais il est vrai que mon dynamisme en fatigue plus d’un ici 😉
A côté de ça, 30 ans de grisaille parisienne… des costumes gris et des vendeurs de parapluies dans les couloirs du métro… contre le soleil toute l’année, des gens souriants, chantants, habillés technicolor… la mer toute l’année, la montagne à 2h… je n’hésite pas du tout !
Et puis il y a Marseille… j’adore Marseille… d’ailleurs j’ai remarqué que les « produits importés » apprécient plus cette ville que les natifs. Marseille ne mérite pas sa réputation, c’est une métropole culturelle et cultivée, sportive et passionnée, avec des quartiers pittoresques et historiques (marcher sur les pas de Pagnol est émouvant, même si Pagnol ne fait pas toute l’histoire de Marseille !) et pour finir (mais cela n’engage que moi) je dirais que Marseille est une ville où l’intégration est palpable.
Donc en effet je suis très attachée à ma région et je ne suis pas mobile. Mais finalement, le télétravail n’est-il pas une forme de mobilité ?

Tu as été récemment récompensée lors du Concours de l’été. Quelle a été ta réaction ? Tu t’y attendais ?
Je me suis inscrite au concours par jeu, sans aucune prétention, alors gagner a été plus qu’une surprise ! … D’autant que je n’avais jamais rien gagné (normal je n’en avais jamais fait !). J’ai pour habitude de dire que j’écris en roue libre et je reste donc souvent perplexe devant les compliments que l’on me fait dans les commentaires sur la qualité de mes billets. L’idée d’avoir un avis de professionnels était finalement intéressante, le challenge était motivant.
C’est mon fils qui a reçu ton mail m’informant que j’avais gagné… Il s’est entrainé tout l’été à lire, les panneaux de signalisation, les ingrédients des paquets de gâteaux, et mes mails… cela s’est passé comme dans mon billet « heureuse au jeu… » : il m’a d’abord demandé ce que c’était qu’un cadre photos numérique puis qui était Flavien… et c’est là que j’ai réagi !! Mes premières félicitations ont donc été les siennes.
Une fois la surprise passée, une autre m’attendait : j’avais pronostiqué 90% des résultats ! Je dois être meilleure pour juger le travail des autres 😉 J’en profite pour réitérer mes remerciements à RegionsJob, au Jury sans oublier les sponsors bien sur (déformation professionnelle)

Si on te proposait le job de tes rêves, quel serait-il ?
J’y pensais tout à l’heure justement en recevant mon magazine ‘Ikéa Family Live’… D’abord, le titre m’interpelle à chaque fois : pour moi « live » évoque le direct, l’instantané et on ne peut pas dire qu’un magazine ‘automne 2008’ reçu en été et lu je ne sais pas quand, soit très « live »… Pour ceux qui ne connaissent pas ce magazine commercial, il s’agit (en gros) de nous présenter, sur différents thèmes, des familles et des professionnels dans la vie de tous les jours et ce que Ikéa a fait pour eux. Il y a bien sur des trucs, des astuces, des références aux produits, des témoignages, des reportages… Bref personnellement j’aurais appelé ce magazine Ikéa Family’s Life, mais bon, je ne vais pas me mesurer aux communicants d’Ikéa ! En revanche, en lisant cet exemplaire, mon idée de blog entreprise s’est imposée d’elle même… Imaginons une rédactrice, moi, qui teste, qui teste les produits, qui suit les équipes, les clients et qui retranscrit tout cela en ‘live’. Pas besoin d’être au siège social, j’ai un des plus grand Ikéa à côté de chez moi et le télétravail fait le reste.
J’ai fait le même constat en recevant la newsletter d’Auchan, newsletter qui n’est finalement que la reproduction virtuelle du prospectus reçu le jour même dans la boite aux lettres. Proposer un blog avec des essais, des coups de cœurs, des mises en situations, des témoignages… Idem pour Décathlon, un blog sportif (celui là je le laisse à quelqu’un d’autre !) avec la mise en situation du matériel et les conseils d’un coach sportif. Quand je vois l’activité des blogs de Séphora (zut celui là est déjà fait !) ou de Garnier par exemple, je me dis que certaines enseignes auraient tout à y gagner.
Voilà donc mon job idéal : travailler en totale autonomie, en télétravail si possible, et créer un blog entreprise pour une grande enseigne (du concessionnaire à l’hypermarché en passant par une marque de produits de beauté ou un fournisseur de téléphonie mobile…)

Que t’as apporté l’utilisation du blog emploi depuis tes débuts ?
Pour être sincère, beaucoup plus que je ne l’aurais imaginé il y a 8 mois ! Et pas de la manière la plus attendue… J’avais tenté quelques mois auparavant un blog plus intimiste mais je ne m’y sentais pas à l’aise alors je l’ai fermé. J’ai alors reçu quelques mails de personnes qui me disaient qu’ils aimaient bien ma plume et qu’ils regrettaient ma décision, ce qui m’a encouragé à réitérer l’expérience, sur les conseils d’un voisin, en ouvrant un blog pour faciliter la communication dans ma résidence… mais c’est un blog laborieux dont le but n’a pas été saisi par les résidents qui passent leur temps à m’adresser des scoops graveleux de voisinage (que je ne publie pas) au lieu d’être constructifs… Mais comme on dit, jamais deux sans trois ! Et cette fois-ci est la bonne !
Quand je suis arrivée sur la plate forme RJ, j’ai d’abord préféré lire les billets des autres, je me souviens que le premier était un billet de Jessyca et que le blog où j’ai passé le plus de temps était le tien. Quand je me suis enfin lancée, c’était avant tout, je l’avoue, dans le but de me faire repérer par un employeur potentiel et j’ai vite compris que j’étais sur la mauvaise voie. Certes cela m’apportait une visibilité inespérée, mais, j’ai surtout découvert un monde que je ne soupçonnais pas, fait de partage, d’entraide, de soutien, d’apprentissage et tout cela dans une convivialité qui s’est transformée avec certains en amitié, en complicité. Comme j’ai eu l’occasion de l’écrire dans un de mes billets, je me suis laissée bercer dans cette « aventure humaine », au gré des mails, des coups de téléphone, du fameux pique nique, des soirées qui ont suivi, au gré des encouragements, des conseils, des demandes de contacts…
J’ai énormément reçu au cours de ces huit mois, j’en profite d’ailleurs pour rendre hommage à Sylve qui a toujours été d’un grand soutien et à Véronique qui m’a offert ma première lettre de recommandation en 25 ans de carrière, à Pascale, Carole, Christian, Christophe (…) et tous les autres que je ne peux citer là, mais ils se reconnaitront 😉 (voir ma sidebar) J’ai beaucoup appris aussi techniquement grâce à ton blog, socialement grâce à Mode(s) d’Emploi. Ce qui m’a étonné également ce sont tous ces liens qui se tissent même à l’extérieur de notre plate forme, je pense notamment à Emmanuel, à Carol, à Redlight (…) de parfaits inconnus il y a encore quelques semaines avec qui j’ai de vrais échanges aujourd’hui…

Et puis… il m’a été donné d’aider à mon tour : une étudiante en communication qui était intéressée par ma vision du blog entreprise pour sa thèse, une jeune auteure qui souhaitait avoir mon avis sur ses écrits, ses slams et ses poèmes, dernièrement Patricia, pour la sortie d’ELITES et la dernière surprise est d’apprendre que j’ai donné envie à Laurence de se lancer dans le blogging… C’est gratifiant.
… Alors aujourd’hui peu importe si mon blog ne me sert pas le job de mes rêves sur un plateau, il est comme un compagnon de route, rassurant, motivant, enrichissant et là est le plus important je pense pour l’épanouissement et l’assurance dont les chercheurs de jobs manquent inévitablement à un moment.

Le blog de Nathalie.

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Sylve dit :

    … Je confirme la richesse de nos échanges… Nathalie est une grande communiquante qui mérite de trouver le job de ses rêves…
    Merci à toi de ton ouverture d’esprit, de ton enthousiasme et de ta générosité…
    A très vite de te lire à nouveau pour notre plus grand plaisir !
    Sylve

  2. Véronique dit :

    Oui, communicante, plume alerte et générosité. Autonome mais à l’écoute. Et, puisque tu en parles, sers t’en de cette lettre 🙂

  3. Patricia dit :

    Nathalie m’a très bien conseillée en matière de communication pour le développement promotionnel de mon outil. J’espère qu’elle pourra trouver l’emploi idéal, et peut être qu’ELITES l’aidera à son tour.

  4. jessyca dit :

    Super interview, super personnage.

    Super, quoi!

    Et…waooo, un des premiers billet que tu as lu sur la plate forme venait de moi et tu t’en souviens…J’en rougis!!!!

  5. Touline dit :

    Surtout, continue d’écrire en roue libre Nathalie… pour notre plus grande délectation.

  6. BJC dit :

    Waoooo !!!! comme dirait Jessyca… Merci beaucoup les filles 😉 et merci infiniment à Flavien de cet honneur.

    @ Sylve : pour l’instant c’est moi qui te lis……….. il est 8h10…… je te laisse je file à Minerviu 😉

    @ Véronique : je vais le faire… au bon moment !

    @ Patricia : merci à toi de ta confiance.

    @ Jessyca : je peux même te dire que tu venais de changer ta photo et que de compliments tu recevais !!!!!

    @ Touline : toujours là…. ma première commentatrice… et ma première conseillère (sur l’ordre chronologique des billets)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *