Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

5 questions à… Antony, peintre illustrateur

Flavien Chantrel, le 3 avril 2009

cuberonAnthony est peintre illustrateur. Il a récemment fait parler de lui sur la plateforme en ouvrant un blog participatif. Le principe est simple : un point de départ est donné. Il s’agit de l’histoire de Cubéron, qui souhaite devenir le plus grand clown du monde. Il est accompagné de Goldwin Mayer, un lion qui rêve de rentrer dans sa savane. A vous d’écrire la suite ! Anthony se charge d’illustrer l’histoire suite aux commentaires reçus. Le tout constituera un livre collaboratif pour enfants. Sympa, non ? Il s’illustre également par d’autres projets, comme des détournements d’oeuvres célèbres. Un vrai talent à découvrir. Cette interview nous en dit plus sur son parcours, ses motivations et ses attentes. Bonne lecture !

  • Tout d’abord, peux tu te présenter en quelques mots ?

Avant tout, je suis un autodidacte dans toute sa splendeur. Mon parcours professionnel n’a été que des va-et-vient entre le monde du commerce et les métiers de la création en général. J’ai eu le syndrome d’Obélix, tout petit je suis tombé dans la marmite du dessin et de l’art. Mon père a fait les beaux-arts de Lorient et j’ai parcouru, enfant, tous les différents musées parisiens. Merci papa, merci maman !!! J’ai voulu suivre des études artistiques mais l’éducation nationale en a voulu autrement, « tu feras des études commerciales mon petit bonhomme, ton niveau de français et d’anglais ne sont pas assez satisfaisant, alors ce sera Bac G3 et non A3 ». Voilà comment une lettre peut vous changer la vie. Avec un Bac commerce que faire d’autre qu’un BTS commerce. Parallèlement j’ai toujours continué à dessiner et à peindre mais juste pour moi. Une formation professionnelle d’enseigniste à l’AFPA ne m’a amené nulle part, sauf dans les TGV où j’ai été steward pendant 3 ans. Une école d’arts graphique sur Rennes à 28 ans, ne m’a pas permis de percer dans le métier. Mes besoins financiers m’ont fait devenir responsable barman pendant 3 ans. Aussi, le fait de travailler dans un autre monde que celui de la création, vous réduit le temps imparti à celui-ci. Actuellement je suis enfin à 100% dans ce milieu et tout mon temps et mon énergie est allouée à mon travail créatif. Je peux enfin me consacrer à l’élaboration de tous mes projets, qui sont nombreux; sortir mon 1er livre pour enfants (Les histoires sous l’eau), percer dans le monde de l’illustration et ouvrir une galerie consacrée à l’illustration sur Rennes.

  • Tu es nouveau sur la plateforme. Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à ouvrir un blog emploi ?

La raison principale est bien sure de faire connaître mon travail. J’ai envoyé mon book à toutes les maisons d’éditions possibles et imaginables mais sans réponse. Comme tout Breton qui se respecte je suis obstiné et je ne lâche pas le morceau. Je sais par mon parcours pro, c’est dans ce monde que je veux m’épanouir. Je dois avouer que je ne connaissais pas la blogosphère avant d’avoir créé le mien et j’ai vite compris le potentiel que cela procure. Je pense qu’un blog est beaucoup plus qu’un book, c’est un book vivant et interactif. On y voit le travail de l’auteur mais aussi son esprit, ses coups de gueule et de cœur, ses aspirations, sa mentalité. Cela permet de se faire connaître par énormément de monde, d’avoir des retours sur son travail, et je compte beaucoup sur le bouche à oreille. Le blog est aussi l’opportunité de se créer un réseau professionnel, d’échanger avec l’autre et de connaître le travail de chacun.

  • Comment t’es venu ce goût pour les illustrations jeunesses ?

C’est arrivé par hasard et j’aime beaucoup cette histoire. Après avoir arrêté mon activité de steward je voulais me lancer dans la BD qui est ma première source d’inspiration. J’ai participé à un concours où j’étais assez fier de mon travail, mais les critiques du président du jury, Jean-Louis Fournier (le dessinateur de Spirou dans les années 70/80) m’a conforté sur l’idée de reprendre mes études artistiques. Peu de temps après ce concours, un ami me met en relation avec Loïc Andro qui cherche un dessinateur pour illustrer ses « histoires sous l’eau ». Le projet m’intéresse, c’est la première fois que j’ai l’occasion de travaillé sur un projet, c’est enfin le moment pour moi de me lancer.

Je ne connaissais pas spécialement le monde de l’illustration mais mon école m’a dévoilé ma vocation. La magie de l’illustration est qu’on est au service d’un texte et qu’on met en image des mots sortis de la tête d’un auteur. On créé un univers, on invente des personnages et les possibilités graphiques sont infinies. La grosse différence avec la BD est que l’illustration doit raconter une histoire à elle toute seule, et ça me ressemble plus.

La diversité des styles graphiques dans le monde de l’illustration jeunesse est énorme et d’une excellente qualité mais pas assez reconnue à mon sens. C’est pourquoi j’ai l’intention de créer une galerie d’art pour illustrateurs sur Rennes car l’illustration jeunesse n’a pas la renommée qu’elle devrait avoir. Elle a encore dans l’esprit du grand public, la réputation de petit « Mickey » sympathique mais pas d’une œuvre d’art à part entière.

napoléon

  • Tu as récemment lancé le projet Cubéron. Peux tu nous dire en quoi cela consiste ?

Cubéron est un personnage que j’ai créé il y a quelque année. En griffonnant sur mon bloc à dessin à la recherche d’un nouveau personnage, je suis parti sur un clown. Croquis après croquis Cubéron est né. Pourquoi Cubéron ? Je n’ai pas cherché midi à quatorze heure, il est formé d’un cube et d’un rond, donc Cubéron, pourquoi chercher compliqué ! Je lui ai trouvé un complice, le lion Goldwin Mayer, allusion au lion de la MGM. J’ai réalisé quelques illustrations (que vous pouvez voir sur le panorama de mon blog) imaginé des scènes, cerné la psychologie des personnages mais sans support de texte. J’ai soumis l’idée à mon ami Loïc, mais son travail ne lui laisse pas assez de temps pour écrire. J’ai rencontré une personne intéressée par le projet et prête à lui donner vie, malheureusement sans suite. Soyons fou, j’ai moi-même tenté de trouver les mots à cette histoire, mes profs de lycée avaient raison, je n’ai pas la fibre littéraire.

Dès la création de mon blog, j’ai eu vent de l’initiative de « Drôle d’emploi » sur la réalisation d’un roman participatif. Mon sang n’a fait qu’un tour, l’idée est prodigieuse. J’ai tout les éléments ; les personnages, le contexte et des milliers de cerveaux potentiels remplis d’idées et de talent pour enfin écrire les aventures de Cubéron, le petit clown qui voulait devenir le plus grand clown du monde. De plus, le concept d’un livre pour enfant écrit à plusieurs mains me passionne, c’est un projet on ne peut plus original. Par contre, j’ai imaginé dans ma petite tête le bazar que pourrait être la répartition des droits d’auteur si un jour le livre venait à sortir… M’enfin, on en est pas encore là.

  • Enfin si un éditeur était amené à parcourir ton blog, quel message souhaiterais tu lui faire passer ?

Que je suis ouvert à toute proposition. Le plus dur dans ce métier c’est d’y entrer et d’avoir une légitimité. J’ai un univers graphique et personnel, je suis un touche à tout. J’ai la possibilité de travailler aussi bien pour les enfants avec mes illustrations à l’acrylique, un style plus adulte et humoristique avec mes tableaux de la série Rigol’art sur le détournement des chefs-d’œuvre de la peinture, un coup de crayon et un esprit sarcastique qui se marie bien avec les dessins de presse. De plus, et ça il ne peut pas le voir sur le blog mais je suis très réactif et je travaille vite, ce qui économiquement est intéressant. Je pourrais lui dire que je suis super sympa et que je cuisine vachement bien mais cela n’aurait plus rien avoir avec le sujet, quoi que….

Le blog d’Anthony

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Véronique dit :

    Beau parcours, belle passion, et beaucoup de talent. Anthony encore merci, je n’oublies pas Cubéron, j’y retourne dés que possible (dimanche ou lundi).

  2. Hé'vé dit :

    Accroche-toi tony, ça va finir par payer. Les bonnes idées ne te font pas défaut et ton sens créatif non plus! Il ne te manque que le réseau mais je sais que tu y travailles…
    Et pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il y a plein de choses intéressantes dans ses cartons à dessin!

  3. Touline dit :

    Un nouveau blog qui vaut le détour… et même de s’y attarder et de participer.

  4. tableau dit :

    Belle créativité, bel esprit
    Perseverez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *