Le média des professionnels du digital
Le média des professionnels du digital

5 question à .. Morgane des Mots de Mo

Flavien Chantrel, le 30 janvier 2009

mots de mo Morgane aime écrire et cela se ressent sur son blog. Rédactrice/photographe de presse de métier, elle livre ses coups de cœur, ses découvertes et ses états d’âme au jour le jour. Active depuis déjà plus d’un an sur notre plateforme, cette interview est l’occasion de mieux la découvrir. Elle y aborde son parcours, ses attentes, son autre site et sa vision du blogging. Bonne découverte !

  • Pour commencer, peux tu nous présenter ton parcours et tes attentes ?

Enfin l’occasion de raconter ma vie ! Installez-vous confortablement, ça va être long !

Après une scolarité sans embuches, un choix primordial pour ma future vie active s’impose à la fin de classe de seconde au lycée. Ayant une partie du cerveau atrophiée (je n’y suis pour rien mes parents m’ont faite ainsi) je n’ai pas choisi la voie scientifique malgré mes aspirations à devenir vétérinaire. L’aspect de la filière littéraire me répugnait… devoir avaler une tonne de livres du programme éducatif français me déplaisait au plus au point. Je n’ai jamais lu un seul livre qui était au programme en entier. Donc, soit par facilité ou par élimination, je me suis donc orientée vers une filière administrative. Les bilans d’orientation ne faisaient sortir de moi aucun penchant pour un secteur en particulier. « Vous ne sortez pas de la norme mademoiselle ! » Le bac en poche et toujours aussi paumée, je continue de réfléchir sur ma vie et décide d’arrêter mes études en ponctuant cet état de petits va-et-vient à la fac.

Mes pauvres mains ridées, le dos en vrille et mon pauvre cœur déchiré par divers petits emplois à droite et à gauche, je décide de quitter les bons repas de maman et le cocon familiale pour partir à l’aventure de la vie étudiante sur Montpellier.

Après avoir lu « Emile et les détective » en CM1, mon aspiration professionnelle était toute décidée (oui j’ai réfléchi 13 ans avant d’agir). Fouiner, vérifier… l’investigation m’attirait. À défaut de devenir détective, j’ai pris la voie du journalisme et plus particulièrement le JRI. Plus de maths, physique et chimie ! Le rêve ! La formation se constituait de matières toutes aussi intéressants les unes que les autres. Mon penchant pour l’écriture a pris le dessus, je me spécialise alors en presse écrite. Photographe ratée, je découvre un autre aspect de ce métier via la presse. Plusieurs stages en entreprises de quelques mois ont solidifié mon engouement pour ce métier.

Les études terminées (snif snif), la vie active me tend les bras pour les refermer et mettre une grande claque en pleine poire. Les aléas de la vie (santé, famille et tout le tsouin-tsouin) ont eu raison de mes espérances. Un loyer à payer, le crédit de mes études à rembourser et les soldes permanents de la ville rose m’ont contraint à travailler. Pendant 2 ans j’exerce le métier d’animatrice socioculturelle. L’écriture me titillant les doigts, je propose des piges pour un magazine toulousain.

Mon contrat terminé, ma situation revient au point de départ : le chômage. Une petite formation en PAO et un remplacement comme secrétaire de rédaction s’ajouteront à mon CV. Avec mon ami, nous quittons Toulouse pour se ressourcer à la campagne et donner un nouvel élan à nos carrières (quoique la mienne fût coutre). Depuis, je pige un peu notamment pour un site web sur l’écotourisme. Mes attentes, comme tout chômeur, serait de trouver le job idéal. Je me permets donc pour le moment de faire la fine bouche dans le choix de mes candidatures. Le must (ça fait années 80) serait un emploi de journaliste, assistante de communication ou attachée de presse. Un peu présomptueux ? Oui, mais je m’adapte !

  • Ton blog illustre ta passion de l’écriture. D’où te vient cet attrait pour les mots ?

Je risque d’être moins loquace que précédemment… Franchement je ne sais pas. Pour moi, l’écriture est plus facile que la parole (pourtant j’ai la langue bien pendue). J’aime les mots et ce qu’ils apportent…

  • Tu fais partie des blogueuses les plus actives de la plate-forme. Que t’apportent ces échanges ?

Merci pour le compliment mais beaucoup d’autres blogueurs (surtout blogueuses) sont bien plus actifs. Ce n’est pas de la fausse modestie mais une réalité !

Tout d’abord, j’ai créé ce blog dans l’optique d’argumenter mon CV. Sur une seule page papier ou web, le contenu est restreint. Par contre, le blog emploi offre la possibilité aux recruteurs d’explorer la personnalité du candidat et ses compétences. Mon franc parler, mon ironie et mon humour ont souvent été des aspects de ma personnalité qui ont plu.

La plateforme de Régions Job est une source de conseils mais surtout un endroit convivial. Comme beaucoup de chômeurs, je me suis senti exclue ou je me suis plutôt mise en retrait. Le fait de discuter avec d’autres personnes dans le même cas, de découvrir des professions et des personnalités permet de faire le point sur sa propre situation. Outre le soutien, je me suis attachée à certaines personnes. Sans les connaître de visu, leurs conseils et petits mots me redonnent souvent de l’élan à continuer mes recherches d’emploi.

Sans faire de pub, j’incite régulièrement mes connaissances sans emploi où en reconversion professionnelle à ouvrir un blog. J’espère bientôt lancer une nouvelle rubrique : mo a trouvé un job !

  • Tu as récemment ouvert ton site www.redaction-etc.com. Peux-tu nous en dire plus ?

Avec des hauts et beaucoup de bas, la « vie active » d’un chômeur est un éternel moment de remise en questions. J’ai ouvert le site-blog Rédaction et cætera dans l’espoir d’avoir plus de visibilité sur le web et ainsi monter un autre aspect de ma personne. C’est-à-dire mon côté plus professionnel et ainsi mettre en avant mes compétences rédactionnelles sur différents supports.

Sur la partie blog-notes du site, je poste quelques billets à la manière du slow blogging. Certains de mes articles y sont présents, ainsi un recruteur peut se faire une opinion concrète sur mes compétences. Au passage, laissez-y un commentaire !

  • Enfin, professionnellement où te vois tu dans 5 ans ?

Cette question me dérange aussi bien ici que lors d’un entretien. J’ai quelques difficultés à y répondre. Réponse bateau… heu… j’espère avoir concrétisé mon rêve d’être épanouie dans un boulot qui me corresponde au sein d’une entreprise où les relations avec les collègues sont saines. Je ne souhaite pas aller au travail à reculons…

Bref, je me vois très active à courir à droite et à gauche, stressée mais heureuse de l’être. J’ai envie de me sentir utile et même indispensable.

le blog Les mots de Mo

Recevez nos meilleurs articles
Commentaires
  1. Véronique dit :

    Mais, où étais-je pour avoir loupé cette itw de mo! J’ai du retard de lecture.
    Mo je te souhaite de trouver un job à la hauteur de tes talents et de ton ouverture d’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *