4 méthodes pour tricher avec les statistiques de son blog

poisonEn plus d’être addictif, la pratique du blogging peut entrainer des effets secondaires nuisibles. Premier d’entre eux, la fâcheuse tendance de certains à vouloir chiffrer leur succès et ainsi avoir l’espoir de devenir « influent ». Les différents classements en ligne sont un des éléments polémiques, mais ils restent des chiffres parmi tant d’autres. Nombre d’abonnés Feedburner, trafic, nombre de followers Twitter, autorité Technorati… Toutes les astuces sont bonnes pour gonfler ces précieuses statistiques et tenter de se faire sa place au soleil. Les raisons sont multiples : besoin de reconnaissance, égo en mal d’épanouissement, arguments envers les annonceurs… Faut-il vraiment le rappeler, bloguer sert avant tout à se faire plaisir, à échanger avec les autres et à soigner son identité en ligne. Dans ce cadre, les chiffres ne sont qu’un élément d’appréciation parmi tant d’autres… Si la plupart des blogueurs jouent le jeu, certains se sont laissés gagner par la dictature des statistiques et usent de subterfuges aussi désespérés que repérables. En voici 5.

Feedburner

feedburner La méthode avait fait grand bruit il y a quelques mois. Feedburner ne serait pas fiable, gonfler le compteur serait facile et rapide. Petit rappel pour ceux qui n’utilisent pas ce service, il sert à déterminer le nombre de personnes abonnées à votre flux RSS. Ce chiffre ne veut d’ailleurs rien dire en soit. Parmi ces abonnés, combien consultent réellement les flux ? Combien de comptes ont été abandonnés avec le temps ? L’indice le plus crédible reste le nombre de hits, à savoir le nombre de fois où le flux a été appelé. Et là, les surprises peuvent être nombreuses… Obtenir des milliers d’abonnés factices est simple et rapide, la preuve en vidéo.


Feedburner hacked! from Boris Veldhuijzen van Zanten on Vimeo.

Pomper l’image d’un autre et ajouter son adresse dessus marche aussi, mais c’est encore plus visible. Autant utiliser Fakeburner, au moins de cette manière on est fixé 🙂

Comment repérer les tricheurs ? : rien de plus simple, il suffit d’utiliser Feed analysis, l’outil de Blog Perfume. Le site vous indique l’évolution du nombre d’abonnés dans le temps (toute hausse violente est donc généralement suspecte) et surtout le nombre de hits quotidiens. Cela vous permettra donc de pousser l’analyse un peu plus loin qu’un simple chiffre.

Mybloglog

mybloglogMybloglog vous permet de visualiser vos visiteurs qui sont eux aussi inscrits sur le service. Très apprécié des blogueurs débutants (et pas seulement), c’est un bon moyen de connaître ses lecteurs même s’ils ne commentent pas. Votre trombine s’affichera donc sur les blogs sur lesquels vous passez, et un lien indirect permettra aux blogueurs en question de venir visiter votre blog. Profitant de cette publicité gratuite, certains malins en profitent pour utiliser un script ouvrant automatiquement une sélection de sites utilisant le widget. Pas très malin… Résultat pratique sur mon blog, 12 visites en 5 jours avec un temps moyen de visite de plus de 5 heures et 35 pages vues…

mbl

Comment repérer les tricheurs ? : les blogs utilisant cette astuce sont généralement peu intéressants et truffés de publicités. Certains ne sont pas très malins et hébergent le script directement sur leur site… Google analytics vous en dira plus, les chiffres exhorbitants (comme énoncés ci-dessus) sont une bonne alerte.

Twitter

twitterTwitter a clairement pris le pas sur les blogs ces derniers mois. C’est devenu The place to be. Dans ce cadre, cela ferait désordre de n’afficher que quelques dizaines de followers… Heureusement pour ceux qui n’ont pas la patience d’attendre la construction naturelle d’un réseau, il est possible d’atteindre des centaines de followers sans s’embêter à faire vivre son compte. De quoi faire bonne figure dans les nombreux classements qui commencent à émerger. En témoigne le test réalisé par une de mes connaissances : un compte quasi-inactif (à part les derniers billets fournis automatiquement par Twitterfeed) couplé à l’utilisation d’un des nombreux services de following automatique. Petit bonus, le service en question (que je ne citerais pas) gère automatiquement la balance following/followers, autrement dit les deux resteront équivalents pour ne pas éveiller les soupçons. Résultat, en moins d’un mois, les chiffres affichés sont plutôt rondelets :

twittt

Côté utilité, on est par contre proche du néant. Très peu de clics, une timeline illisible, un intérêt totalement perdu. Mais çà on s’en doutait…

Comment repérer les tricheurs ? : un nombre trop élevé de following peut déjà paraitre louche, même si certains sont de bonne foi. Un grand déséquilibre entre following/followers est également suspect (celui qui suit 2000 personnes mais qui est suivi par 32, il y a comme un souci). Au final, le mieux est encore de vérifier le fil de messages : s’il n’y a qu’un flux amenant vers un site et quasiment aucune reply, c’est à éviter… Histoire de ne pas polluer votre timeline et de ne pas rendre illisible les messages intéressants. Là encore, ne confondons pas quantité et qualité !

Technorati

technorati Certes, Technorati a perdu de sa superbe. Service autrefois incontournable, il est peu à peu tombé en désuétude dans la blogosphère fancophone. Lui aussi permettait de « mesurer » les blogs répertoriés grâce à un chiffre : l’autorité. Il s’agit là du nombre de blogs différents ayant placé un lien vers vous lors des 6 derniers mois. Problème, comme Google Blogsearch, il gère très mal le concept de backlinks… Un commentaire placé sur un blog en do-follow comptera de la même manière qu’un lien en blogroll ou qu’un lien dans un corps de billet. Dans ce cadre, il est facile de gonfler son autorité sans pour autant avoir un statut crédible. D’autant que des listes de blogs en do-follow existent et sont régulièrement utilisées par des référenceurs/spammeurs peu scrupuleux (mais çà c’est un autre problème, au moins aussi pénible).

Comment repérer les tricheurs ? : un petit tour sur le profil pour voir d’où viennent les liens suffit généralement.

Ce ne sont là que quelques-unes des méthodes pour tricher avec ses statistiques… On pourrait également parler des auto-refresh pour gonfler le nombre de pages vues ou des pop-under achetés en masse pour s’imposer comme un des sites référents dans son secteur (méthode qui a été utilisée par( de gros acteurs…). Bref, faire mentir les chiffres n’a rien de sorcier, méfiez-vous des contrefaçons !

Source icône

OFFRES D'EMPLOI WEB

Concepteur Développeur H/F

CMRE Logiciel, Société de Services du Numérique depuis plus de 40 ans, a 3 établissements situés respectivement à Ceyzériat dans l'Ain (15km de Bourg en Bresse), Arbent (01) et Saint ...

Développeur IOS – Android H/F

Acteur de l'ingénierie informatique depuis 2005, Philaë Technologies répond aux exigences de qualité et de performance des systèmes d'information et de communication autour de 4 pôles d'innovation : AMOA / ...

Alternant Développeur Web H/F

Le CESI recrute, pour le compte d'un de ses clients, un Développeur Web H/F en alternance. Vous intégrerez en alternance la formation diplômante de responsable en ingénierie des logiciels permettant ...

Commentaires

  1. Darklg
    20 avril 2009 - 15h32

    Haha, bien vu 😉
    Merci pour le lien 🙂

  2. Véronique
    20 avril 2009 - 15h35

    Ouh là! Il s’en passe des choses chez « les grands » (et les moins grands!). Je ne sais pas pour les blogueurs professionnels, mais, comme tu l’as déjà dit, l’échange est plus important et puis, au fil du temps (et il en faut), on s’aperçoit avec plaisir qu’il y a des lecteurs fidèles, moi, ça me va!

  3. Christophe
    20 avril 2009 - 15h35

    Pour le feedburner il y a d’autres façons de tricher aussi 😉 Je me sers de mon côté du Top des Blogs d’Olivier Ruffin, il permet de voir l’activité autour d’une flux, je trouve ça assez pertinent.

    Pour les abonnés Twitter je m’insurge, on a le droit de ne suivre que peu de monde et être suivit par bcp plus :p (je ne parle pas forcément de moi mais à 2.000 followers je n’en suivrai surement pas bcp plus que les 100 actuels).

    Sinon bon article récapitulatif 😉

  4. Modérateur
    20 avril 2009 - 15h42

    @Christophe : oui, dans ce sens là pas de soucis, c’est plutôt bon signe même 🙂 Je parlais plus de ceux qui suivent 2000 personnes mais que presque personne ne suit… Et là c’est plutôt mauvais signe 😉 Pour feedburner, j’imagine qu’il y a pas mal d’autres méthodes. Ce genre d’outils est plutôt utile aux blogueurs qu’à leurs lecteurs, c’est un peu ridicule de vouloir tricher les chiffres. C’est comme tricher à un exam, difficile de s’évaluer dans une matière si on avait les réponses avant…

    @Véronique : chez les grands je ne sais pas, j’imagine qu’ils n’ont pas besoin de çà… Sur le reste on est d’accord, la quantité n’est rien comparé à la qualité 🙂

    @Darklg : pas de soucis 😉

  5. geek
    20 avril 2009 - 16h53

    Une étude bien intéressante à lire, merci.

  6. danyhenri
    20 avril 2009 - 18h29

    Merci pour ces astuces, je ne les connaissais pas toutes. Un blog que je vais suivre ! arrivé ici avec scoopéo .

  7. Gwaradenn
    20 avril 2009 - 19h57

    En même temps, je doute que l’internaute lambda cherche à savoir si il est le seul sur la page qu’il visite au moment « t ».

  8. pascale
    20 avril 2009 - 22h39

    Whoufff… ça calme!

  9. Aurelien
    20 avril 2009 - 23h22

    Merci pour ce bon article 🙂

  10. Max Schleiffer
    21 avril 2009 - 3h12

    Aaah les tricheurs, c’est toujours le même problème avec eux, ils réfléchissent d’abord en quantité avant de penser à la qualité, et c’est un tort car l’internaute expérimenté n’est pas dupe, et un autre bon nombre se fiche totalement de savoir si le blog ou le blogueur est populaire ou non.

  11. Modérateur
    21 avril 2009 - 10h57

    @danyhenri @geek @Aurélien : content qu’il te plaise 🙂

    @Gwaradenn : ces remarques s’adressent plus aux blogueurs qu’aux internautes lambda, qui n’ont pas une connaissance très poussée de la blogosphère.

    @Pascale : rien de méchant dans ce que j’écris 🙂

    @Max : entièrement d’accord !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar