10 types de fans sur les réseaux sociaux

Parmi les communautés de fans, que ce soit sur Facebook, Twitter ou Google+, on retrouve des comportements types. Les trolls, grands classiques d’Internet, les pinailleurs qui vous feront savoir que vous avez oublié une virgule ou au contraire les fans parfaits, toujours prêts à vous soutenir et à vous remercier. Nous avons dressé un petit panorama des 10 comportements de fans sur les réseaux sociaux. A prendre avec des pincettes et au second degré, mais ils contiennent tous une part de vérité !

Le troll

Le troll profite de l’avantage de l’anonymat sur le web pour se lâcher contre votre marque et vos différents posts. Il est parfois tentant d’essayer de le raisonner, mais on est souvent quitte pour un échange stérile qui durerait des heures. A moins d’avoir un niveau 99 en counter-troll, les ignorer ou les bannir est la meilleure chose à faire.

Le hater

Grand classique, le hater va vous pourrir systématiquement chaque post ou tweet. C’est d’ailleurs sa plus grande passion. Pour être sûr d’arriver à ses fins, il ne recule devant rien : insultes, multi-comptes pour contrecarrer les bannissements, commentaire sur chaque statut, prises de parole dans les forums…

Le maître chanteur

Très souvent le maître chanteur est persuadé que sa petite influence peut suffir à faire couler votre marque. Si vous ne cédez pas à leurs moindre désir, ils vous menaceront de bad buzz. Même si parfois les demandes peuvent être légitimes, la menace de lynchage 2.0 est toujours douteuse dans la forme. Notons tout de même que la plupart de ces maîtres chanteurs surestiment grandement leur influence réelle, et que mise à part leur copine, leur mère, et 2 ou 3 amis, ils n’entraîneront pas grand monde dans leur croisade.

Le fan qui ne comprend pas

Typiquement, il va réagir à un post Facebook sans avoir lu son contenu. Et sûr de lui, il n’hésitera pas à faire de grande théories ou à vos contredire sans même avoir lu le contenu. Parfois c’est plus délicat, il ne comprendra tout simplement pas l’ironie d’un post et réagira au premier degré à une publication censée faire de l’humour.

L’amoureux de votre marque

Sa propension à commenter chaque tweet ou à liker TOUTES les publications Facebook et G+ est parfois effrayante. On en viendrait même à se demander s’il ne va pas vous attendre à la sortie du bureau le soir.

L’handicapé orthographique

Non, ce n’est pas babor qui prend sa plume mais un de vos followers qui vous pose une question. Vos yeux saignent, soyez forts.

Le pinailleur

 

Il cherchera perpétuellement à vous reprendre et à vous montrer que vous avez tort, et lui raison. Cela peut concerner l’orthographe, des chiffres, une date, un lieu… Bref, lui sait, pas vous.

Le paranoïaque complotiste

Pas besoin d’être CM de la page de la NSA pour avoir affaire aux complotistes de tout poil. Et oui, même en vous occupant de la page d’une marque certains internautes ont la fâcheuse tendance à voir en vous un agent à la solde de puissances occultes.

Le spammeur

Le spammeur est sûrement le fan le plus insupportable. Il n’est fan que par opportunisme et compte bien profiter de votre visibilité pour s’en offrir. Sa technique favorite : mettre un lien vers son produit ou son service en commentaire sur chacun de vos statuts. Idéalement il le fait le weekend, et sur un statut sponsorisé pour plus d’efficacité. Une vraie plaie !

Le fan parfait

Poli, sympa, il aime votre marque et vous le fait savoir régulièrement. C’est de plus votre meilleur ambassadeur puisqu’il se permet de remettre à leur place vos fans plus indélicats. Une perle rare, à chouchouter.

OFFRES D'EMPLOI WEB

Responsable Marketing CRM H/F

En collaboration étroite avec la Direction, vous accompagnez la Caisse Régionale dans son développement commercial et prenez la responsabilité de l'équipe CRM composée de 4 personnes. En lien avec le Pôle ...

Concepteur Développeur JAVA H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'International allant ...

Concepteur Développeur J2EE H/F

Geser-Best : société de service et d'ingénierie (300 personnes / 10 agences) accompagne ses clients depuis 1990 en proposant une offre de services étendue en France et à l'international allant ...

Commentaires

  1. Corentin
    27 novembre 2013 - 11h59

    Merci beaucoup pour vos articles toujours très drôles et intéressants 🙂

  2. GraphikoPhil
    27 novembre 2013 - 13h33

    Cé vou le pir fan dé rézo socio. Nan mé LOL ma gramair de 3 an feré méyeur artic ke sa. En plusse jé rien conpri a vote truque. Jespér ke vou me publiré sinon jvou pourri pour lé 36 générassion goldman a venir !! Et pi cé pa lé fan dé rézo socio cé just fessebouc et touiteur don vou parlé. Encor un cou de fransoi haut lande pour fere pacé une loi a la noa chui sur !

    Non mais tout ça c’était une blague en fait c’était pour faire de la pub pour mon nouveau site fraichement sorti : http://www.graphikophil.com

    Je vous aime je vous kiffe je vous like je vous surlike, vous retweete et vous follow en même temps, continuez comme ça vous êtes les meilleurs.

    Cœur avec les doigts <3

  3. Le troll maître Capello
    27 novembre 2013 - 13h39

    Il manque le e à une virgule au début du texte.

  4. babynuage
    28 novembre 2013 - 10h43

    S’lut, je fée le test…
    Gentil blog tu as oublié :
    les gueulards insultants et leurs clones les bisounounours.
    Les : j’sais tout et j’en profite pour vous le dire.
    Les nanarsisiques, les photos à tout bout de mel, les je campe sur ma position alors que le web3 échange et donne des preuves sur tous les sujets ou presque, etc…
    Peux tu d’après ma réponse me dire dans quelle catégorie je me situe.
    Merci et plaisir.

  5. Le pinailleur
    28 novembre 2013 - 15h06

    J’ai raison quand je dis que « digital » ne se dit pas, il faut dire « numérique ».
    Si tu pense que je sais tout et toi rien c’est que t’es pas objectif et que tu n’aime pas avoir tort ou être repris.
    Je suis là pour corriger quelque chose, et dans cet optique, qu’on me reprenne quand je fais une faute, ça ne me gêne pas.

    À bon entendeur.

  6. Fabian Ropars
    28 novembre 2013 - 15h14

    Bonjour, l’article ne s’adressait à personne en particulier, mais les critiques sur l’utilisation du mot digital sont récurrentes. Voici pourtant ce qu’en dit le Larousse : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/digital_digitale_digitaux/25502 Bonne journée

  7. Le pinailleur
    28 novembre 2013 - 21h43

    Bonjour,

    Je sais qu’il ne visait personne, plutôt un genre de personne, mais je faisais allusion au gentil « pinailleur », qui ne sont pas chiant au point d’insulter quelqu’un.

    Cependant merci pour le lien, je ne m’étais jamais vraiment posé la question, mais c’est bien à savoir lors d’un quelconque rédaction.

    Cordialement.

  8. Fabian Ropars
    29 novembre 2013 - 12h05

    A contrario, on est toujours preneurs de précisions de « gentils pinailleurs » pour reprendre votre expression 🙂 Comme tout le monde, il nous arrive de faire des erreurs, ou des imprécisions, et c’est toujours sympa d’avoir un complément d’information en commentaires. Mais parfois, cela va très loin !

Laisser un commentaire

Il est possible d’utiliser ces balises HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar